Richard Brenson vient d’inaugurer son premier aéroport spatial avec Virgin au Nouveau-Mexique, cet homme qui mise sur les voyages de l’espace pour se déplacer nous présente son concept et ses ambitions.

aerospace-virgin

Spaceport America

Cet aéroport spatial des situé dans le désert du Nouveau-Mexique au sud des États-Unis, il est le premier en son genre et s’appelle le « Virgin Galactic Gateway to Space » autrement dit Virgin Galactic: la passerelle vers l’espace. Le nom de ce complexe géant veut tout dire. Pour Richard Brenson (261ème personne la plus riche du monde) c’est un rêve de gamin qui se réalise. C’est aux côtés de la gouverneur Susana Martinez et de l’astronaute Buzz Aldrin (qui a participé à la mission Apollo 11) que le boss de Virgin a inauguré son spatioport privé à l’occasion d’une cérémonie riche en couleurs et en émotions. En effet, pour célébrer l’ouverture de son aéroport de l’espace à Las Cruces, Richard est descendu en rappel avec d’autres acrobates du haut d’un hangar pour y sabrer le champagne.

L’aérospace

Le complexe sera la base de futurs vols dans l’espace, pour des études, des vols de reconnaissance ou encore pour le transport de matériel scientifique et pourquoi pas militaire. Pour résumer, le Spaceport America est long de 3.2 kilomètres, il a été construit avec des matériaux locaux et avec des techniques de construction de la région avec pour priorité le respect de l’environnement. Outre la géante piste qui s’étend au milieu d’une plaine désertique, on trouve un hangar de 10 000 m² à la forme assez insolite. Selon le patron Brenson, cette forme est un choix volontaire. Le fait que le toit soit sinueux est là pour rappeler le mystère et l’incertitude que peut soulever un vol dans l’espace. Dans ce hangar géant, on y retrouvera un centre de contrôle, une salle spéciale pour que les spectateurs puissent assister au décollage, un espace dédié à la préparation du séjour dans l’espace et un hangar pour les navettes, avions et autres vaisseaux susceptibles de s’envoler de cette base unique au monde. Ce complexe spatial a tout de même un coup: 209 millions de dollars soit 152 millions d’euros.

aerospace-america

Les vols

Les vols au dessus de l’atmosphère auront dans un premier temps un but scientifique. La NASA a déjà réservé trois vols à 4.5 millions de dollars pour faire des expériences en microgravité. Les vols sont prévus pour 2013 mais certains spécialistes s’accrochent à dire que la société Virgin Galactic n’est pas prête à envoyer des appareils dans l’espace. L’avion baptisé SpaceShip 2 est en aucun cas prêt à transporter des personnes en son bord. Lors du seizième vol par exemple, après avoir lâché son avion porteur, SS2 a piqué du nez et c’est une procédure de secours réalisée par les trois passagers professionnels qui a permis à l’avion de ne pas se crasher. Il faut dire que les notions de pilotage avion à avoir ici sont plus que nécessaires et les tests de ce genre permettent de se rendre compte de beaucoup de chose.

Certaines personnes pensent que Virgin Galactic est la société d’un milliardaire qui a baptisé son empire sur le rêve de l’aventure spatiale mais que rien ne sera jamais concrétisé. Ces personnes prennent pour exemple la mascotte qu’est le SpaceShip 2, son but est de mener des personnes à 96 km au dessus de la planète Terre mais sans propulsion, atteindre et rester en apesanteur ne serait-ce que plusieurs minutes est tout bonnement impossible… Que penser de cela ?

aeroport-spatial-virgin

Surtout quand on sait que plus de 450 personnes ont déjà réservé leur billet pour un vol dans l’espace d’une valeur unitaire de 200 000 $ soit 146 000 € pour un vol en apesanteur de 5 minutes. Richard Branson ne semble vraiment pas pressé de réaliser le rêve de centaines de personnes, il dit lui-même que tant que rien ne sera sûr et certain à 100% concernant les vaisseaux, qu’ils n’auront pas été testés au bout de leurs limites aucun passager ne montera à bord et « si ça doit reculer l’échéance alors ça se fera plus tard tant pis »… Il ne faut pas oublier que les tous premiers passagers qui voleront à bord du SpaceShip 2 seront lui, sa femme et ses enfants.

Après, concernant les vols commerciaux prévus avec entre autre, des transports de 700 kg de marchandises par vol, il faut encore que l’Administration Fédérale de l’Aviation Américaine délivre une licence spécifique à la compagnie. Et ça, c’est pas gagné !

Et vous, seriez vous prêts à partir faire un séjour dans l’espace ?

Vous aimez cet article ? Notez le :
Article noté 5/5 avec 4 votes.
L’aéroport spatial de Virgin écrit par Vaï Iperty avec une note moyenne de 5/5 - 4 vote(s)

commentaires Facebook