Née au Japon dans les années 1970, la pratique de l’airsoft s’est depuis répandue dans le monde entier comme une trainée de poudre. Mais au fait, c’est quoi l’airsoft ? Et peut-on qualifier cela de discipline sportive ou s’agit-il tout au plus d’un simple loisir parmi tant d’autres ?

La question mérite d’être posée, d’autant que l’image qui est véhiculée de l’airsoft par les grands médias, souvent assez stéréotypée, rend, il est vrai, bien peu justice à la richesse de cette pratique.

Une activité codifiée

L’airsoft met aux prises plusieurs factions équipées de fausses armes, appelées « répliques ». Elles reprennent les formes et les caractéristiques d’armes militaires ou historiques bien réelles, mais tirent des billes en plastique.

Bien que les billes projetées soient inoffensives, il est néanmoins nécessaire de revêtir des protections adéquates afin de ne pas être blessé à la suite d’un tir mal placé ou d’une chute. À titre d’exemple, les protections oculaires sont obligatoires et les gants sont plus que vivement conseillés.

Partie d'Airsoft

L’Airsoft est un sport collectif

Pour gagner, chaque équipe doit par exemple marquer le plus de points possibles avant la fin du temps imparti en touchant les adversaires, ou récupérer des positions définies avant le début des hostilités.

Les parties d’airsoft peuvent parfois s’étendre sur une journée entière, rythmée par un scénario digne d’un film hollywoodien :

  • prise d’otage
  • protection d’un VIP
  • chasse à l’homme
  • … etc !

« L’airsoft est souvent comparé à tort avec une autre activité de plein air : le paintball. Il faut savoir qu’en airsoft nous n’avons pas des lanceurs (un tube avec une réserve de billes) mais bel et bien des répliques à l’échelle 1/1 et des poids souvent comparables aux vraies armes dont elles sont inspirées. Nous sommes également beaucoup plus libres dans nos scénarii, car nous pouvons reproduire aussi bien des batailles historiques que des scènes de cinéma ou simplement laisser cours à notre imagination ! »
Daniel Herold, gérant de Gun Evasion

L’esprit compétitif et les valeurs

Les valeurs véhiculées par l’airsoft sont similaires à celles qu’on retrouve dans bien des disciplines sportives. En airsoft, il est question de combativité, de solidarité, de respect et d’amitié. Bref, si l’on pratique l’airsoft avant tout pour passer de bons moments entre amis, il ne s’agit pas pour autant d’un simple « jeu » : comme dans tout sport, des règles de sécurité sont à respecter.

Airsoft en groupe

Il faut toujours garder un esprit d’équipe, valeur principale de l’Airsoft

Par ailleurs, il existe plusieurs fédérations d’airsoft dans le monde, dont le but est d’aider les clubs locaux à s’organiser, ou qui informent les débutants sur la législation ou les règles de sécurité en vigueur.

« Le but d’une journée d’airsoft est de se dépenser dans la bonne humeur. Peu importe qui gagne ou perd. L’esprit Airsoft c’est simplement de passer un bon moment tous ensemble tout en pratiquant une activité physique. »
Daniel Herold

Alors, un sport ?

Effort physique, préparation mentale, respect des règles, normalisation du matériel, rencontres amicales ou compétitions… La pratique de l’airsoft a définitivement tout d’une discipline sportive, n’en déplaise à quelques esprits chagrins.

Un sport auquel on aurait tout de même ajouté une dimension « jeu de rôle », ce qui est évidemment loin d’être déplaisant. À moins, bien sûr, que vous n’aimiez pas l’ambiance militaire ou que vous ne soyez pas adepte des treillis-camouflage !

Airsoft sport

L’airsoft est un sport, à partager idéalement entre amis

« Oui, l’airsoft est bel est bien un sport. C’est même un sport très complet qui mélange :
La force physique, l’endurance et la concentration : L’airsofteur n’a pas besoin d’être un super héros, mais courir toute une journée en pleine forêt, parfois sur des terrains très accidentés ou dans des batiments à plusieurs étages avec tout un équipement sur soi, je peux vous garantir que ça chauffe à la fin de la journée !
L’esprit d’équipe : Tout bon airsofteur sait qu’il ne pourra jamais battre ses adversaires sans ses coéquipiers.
Le fair-play : Nous n’avons pas de contrôle au niveau des touches en airsoft. Chaque joueur qui se fait donc toucher a l’obligation de crier « OUT » et sortir du jeu. Les tricheurs (appelés plus communément « Highlanders ») sont généralement vite repérés et exclus des parties suivantes. »

Daniel Herold

En tout cas, sur Startin’ Sport, nous sommes heureux de vous avoir présenté cette activité sportive dont nous devrions vous reparler dans les mois à venir 😉

Vous aimez cet article ? Notez le :
Article noté 4.8/5 avec 20 votes.
Et si l’Airsoft était un sport ? écrit par Startin' Sport avec une note moyenne de 4.8/5 - 20 vote(s)
commentaires Facebook