atterrissage-urgence-avion-pets-de-chevres

C’est l’info insolite de la semaine et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle couple l’aérien à l’extrême d’une façon très peu ordinaire ! Un avion de ligne qui relie la ville d’Adélaïde à Kuala-Lumpur a dû atterrir en extrême urgence suite au déclenchement du détecteur de fumée. L’appareil se trouvait au-dessus de Bali et a dû procéder à l’atterrissage. Une fois au sol, une équipe est venue inspecter les moindres recoins pour détecter un départ d’incendie ou une éventuelle fumée… mais rien.

Quand on analyse de plus près, dans l’avion, un Boeing 747, se trouvait seulement 4 membres de l’équipage et… 2186 chèvres !! Un site internet expert de l’information en aéronautique déclare que le détecteur de fumée aurait été déclenché par les gaz évacués par le fumier du troupeau gigantesque.

C’est Mashable qui propose l’hypothèse la plus probable et certainement la plus drôle en expliquant sur son site internet que la chèvre fait partie des ruminants et que par conséquent elle dispose d’un estomac comprenant 4 poches. En d’autres termes, une chèvre produit en moyenne 7,92 kilos de méthane par an. Ces 2186 biquettes ont été enfermées dans l’avion pendant 5 heures, temps nécessaire pour produire environ 10 kg de méthane, ce qui explique le déclenchement de l’alarme à incendie !

Pauvres bêtes, on espère qu’elles ont au moins atterri en étant soulagées ! 😂

Vous aimez cet article ? Notez le :
Article noté 3.8/5 avec 5 votes.
Atterrissage d’urgence pour un avion à cause de pets de chèvres ! écrit par Julie Pezet avec une note moyenne de 3.8/5 - 5 vote(s)
commentaires Facebook