Hello tutti ! Me revoilà pour ma seconde chronique sur Startin’Sport !!!

Mon séjour en Afrique du Sud s’est déroulé exactement comme je l’espérais…

Arrivée avec ma  compagne Marie le 31 Décembre à Cape Town et à peine le temps d’emménager dans notre petit appart avec vue mer (cf photo ci-dessous), que l’entraînement commence sur les chapeaux de roues !

La faute aux conditions météos un peu hasardeuses la première semaine (2 grosses sessions Kite seulement, on reste encore bien sur notre faim…), le besoin d’activités devient vite un manque et on cherche donc des solutions de remplacement.

Grand classique, la montée de la Table Mountain (la montagne qui surplombe Cape Town… et qui a le sommet plat comme son nom le suggère) pour se faire les cuisses, une bonne grimpe d’une heure, avec je ne sais pas combien de marches !

Une vue de folie sur la ville vous attend à l’arrivée donc n’hésitez pas une seule seconde… A noter la présence d’un téléphérique, qui facilite la descente (ou la montée aussi pour les plus flemmards!).

Le vent n’ayant toujours pas montré le bout de son nez, on se motive et on s’inscrit dans un super club de gym, Planète Fitness à Table View et dans lequel on va passer quasiment toutes nos matinées, à pousser de la fonte et faire du cardio, vent ou pas vent !

Bref, à raison de 5 séances par semaine, en plus des sessions de Kite puisque le vent refait son apparition très vite, on finit par tenir une forme olympique !

Puisque le Cape Doctor (le surnom du vent à Capetown) est de retour, le Kite redevient notre principale cible et les sessions en tous genres se succèdent : freestyle, hangtime, vagues ou longue distance, dans du vent qui oscille entre 20 et 45 noeuds, c’est juste parfait pour être prêt dans n’importe quelles conditions.

A noter que si vous ne faites pas de Kite, ou bien que celle qui vous accompagne en a marre de vous prendre en photo sur la plage, il y a vraiment pleins d’autres activités à faire autour du Cap…

Shopping bien sûr avec des Malls à l’américaine, visite des réserves naturelles comme celle du Cape of Good Hope, le célèbre Cap de Bonne Espérance, avec ses pingouins et autres babouins…

Mais également plongée avec les requins blancs, à 3h de Cape Town, à Gaansbai (éviter la période Décembre à Mars, où les sharks ne montrent pas trop le bout de leurs ailerons…), les vignobles et la route des vins du côté de Stellenbosh, etc… On ne s’ennuie jamais à Capetown !!!

Le retour en France a été assez difficile (surtout psychologiquement!) puisque l’on est retombés en plein hiver… mais pas question d’arrêter l’entrainement !

Même si les températures, en plein mois de Février, ne sont pas encore des plus clémentes, les dépressions qui débarquent sur le golfe du Lion nous procurent de belles sessions.

En images, une session vague sur le spot d’Olga, shootée par mon pote Youenn dans du 40 noeuds en Bandit Dos 5.5 et surf Custom !

Photo : Youenn, Plage d’Olga

Bon, ok, c’est pas les paysages magnifiques d’Afrique du Sud mais par contre, le plaisir de naviguer à la maison reste très appréciable (même avec les gants, et la combinaison 5 mm…).

Photos : Youenn, Plage d’Olga

Fin Février c’était départ pour le Maroc, pour une belle épreuve de longue distance kite et windsurf à Dakhla, un spot qui est en train de devenir le nouveau Cabarete du kite…

A l’occasion du Dakhla Festival (www.dakhla-festival.com), l’organisation avait invité un plateau de coureurs plus qu’étoffé avec notamment la présence d’Antoine Albeau du côté windsurf et Sylvain Hoceini, Soufiane Haimani, et Seb Salerno en Kite.

« Le plus grand downwind du monde » en toute simplicité, avec 50 km de descente sous le vent, de quoi bien se chauffer les cuisses !

Le départ, avec une trentaine de windsurfeurs et une vingtaine de Kitesurfeurs, est plutôt technique puisqu’on part plein vent arrière pour aller jiber une bouée 15 km plus bas, à la Dune Blanche.

  Photo : Dakhla Festival

Parti en Bandit Dos 14 et directionnelle spéciale downwind, je manque un peu de « pêche » et jibe la bouée en 6ème position.

Le deuxième bord, complètement au travers voire légèrement au près, permet à Antoine Albeau de filer en tête et on ne le reverra plus… En effet, on n’a pas encore la même efficacité en Kite qu’en Windsurf sur cette allure, et c’est là qu’on se fait distancer….

 Du coup, même si je passe 2 kites sur ce bord, 3 autres windsurfeurs en profitent pour partir devant. Je sais, à ce moment là que je ne parviendrais pas à les rattrapper, mais il reste Sylvain Hoceini devant moi, leader de la course kite.

C’est sur le troisième bord que je vais tout simplement le laisser sur place, en lui faisant une belle virgule sous le vent ! J’ai beau continué à accélérer mais l’écart est trop grand avec les windsurfeurs.

 Photo : Dakhla Festival

Néanmoins, même si je termine au final 5ème au général, mon contrat est rempli puisque je remporte la catégorie Kite.
Ce trip d’une semaine, même si nous n’avons couru qu’une fois officiellement, a été l’occasion pour moi de passer du temps avec mon père qui faisait également partie du voyage, et pour ça aussi un grand merci au team organisateur, Philippe Bru, Gilles Debrix et José Kamal !

 Photo : Dakhla Festival

 

Retour à la maison début Mars, et c’est un peu la dernière ligne droite avant un des plus importants évênements de ma saison, le Championnat du Monde de vitesse IKA !

Organisée par mon club de Kite, Delta Mistral Camargue (www.dmckite.net), du 30 Mars au 5 Avril sur le spot de la Plage Napoléon de Port-Saint-Louis, c’est la 4e édition de la « PSL Kitespeed », semaine de vitesse internationale.

Donc une grosse préparation physique en vue de l’épreuve, renforcement des quadriceps, des abdominaux et des dorsaux… Il faut au moins ça pour tenter de décrocher un 3e titre mondial !!!

Et oui, troisième puisque le titre de Champion du Monde 2008 m’a été finalement réattribué, suite à un vote des coureurs du PKRA Speed au sujet de règles non votées donc non valables… Me voilà donc double Champion du Monde, et défenseur du titre !

Ce mois de Mars a été également l’occasion de participer au Salon Nautique de Marseille qui avait lieu à La Ciotat, et où l’association Mer & Vent (club de Kite local) m’avait demandé de parrainer le second Trophée Européen de Catakite qu’ils organisaient en parallèle du salon.

Une équipe de TF1 est venue faire des images pour le journal de 13H,  ainsi que Caroline Aélion de l’Edition Spéciale de Canal Plus qui s’est essayée à cette nouvelle discipline qu’est le catakite.

Vous pouvez retrouver la vidéo de TF1 ici :  http://tf1.lci.fr/infos/jt/0,,4312268,00-le-catakite-la-voile-comme-dans-un-fauteuil-.html)

Et celle de Canal + ici (début du sujet à 9 minutes 10) : http://www.canalplus.fr/tous-les-programmes/les-emissions/pid2244-c-p-edition-speciale.html?vid=209806

 

Voilà pour les news, encore merci à Startin’Sport de me donner l’opportunité de m’exprimer !!!!

A très vite,

Alex « AC21 »

Startin’Sport envoie évidemment tous ses encouragements à Alex Caizergues, mais également à Charlotte Consorti, Championne du Monde 2008, pour cette 1ere manche du Championnat du Monde de vitesse…

On ira les encourager le Samedi 4 ou le Dimanche 5, comptez sur nous !

Vous aimez cet article ? Notez le :
Article noté 0/5 avec 0 votes.

commentaires Facebook