SkateboardEn skateboard comme en longboard, prendre beaucoup de vitesse n’est pas sans risque. En effet, qui n’a jamais connu le « wobble » : ce moment critique de perte de contrôle, quand la planche se met à vaciller dangereusement sous les pieds, et que toute tentative pour rétablir son équilibre s’achève par une chute malencontreuse.

Trop d’amplitude, trop de mouvements parasites, et la planche réagit de manière instable. Ce phénomène physique bien connu des riders semble inévitable, mais il existe certaines astuces préventives pour empêcher son apparition inopinée. On vous dit tout !

Qu’est-ce que le Wobble en skateboard ?

Le terme « wobble » peut être traduit par « osciller, trembler ». On l’utilise dans le domaine du skateboard et du longboard pour qualifier le phénomène d’instabilité vibratoire qui intervient lors d’une prise de vitesse relativement importante.

En effet, lorsque la planche atteint une vitesse assez élevée, elle rentre dans un mouvement d’oscillation. Il s’agit en fait de la combinaison de deux mouvements qui vont échanger de l’énergie.

Le premier est celui que l’on fait lors des virages : un mouvement de lacets.

Le second est le mouvement de roulis : un « balancement » rendu possible par l’inclinaison des trucks (de gauche à droite).

longboarding

Pour permettre au skateur d’exécuter des virages, les points de fixation des roues sur la planche (appelés « trucks ») sont souples. Or, à grande vitesse, cette souplesse entraîne un mouvement de lacets de gauche à droite, combiné à un mouvement de roulis de haut en bas. Ce double mouvement s’appelle le « wobble ». En cas de wobble, le skateur est éjecté de sa planche, ce qui peut s’avérer particulièrement dangereux à grande vitesse.

Fort heureusement, il est possible de réduire ou de supprimer ce phénomène, voyons comment.

Bien choisir son type de skate et ajuster ses trucks

Dans un premier temps, il est nécessaire de choisir la taille de skate appropriée. En effet, les dimensions de la planche jouent un rôle important dans la répartition de l’équilibre du skateur, il est donc essentiel de bien choisir son type de planche.

En skateboard, on privilégiera les planches bien larges (de 8″ à 8.25″) qui assurent une stabilité optimale en cas de vitesse importante. Ce type de planche est idéal pour une pratique « bowl » ou « vert ». Les planches plus fines (de 7.5″ à 8″) sont plus adaptées à une pratique « street » qui ne nécessite pas de vitesse très élevée.

skateboarding

En longboard, le choix de la planche dépend également de la pratique :

  • cruising
  • downhill
  • slalom
  • carving
  • ou free-ride.

Destinées à atteindre des vitesses très importantes (jusqu’à 100km/h), les planches de downhill sont spécialement conçues pour atténuer les vibrations et évitent ainsi l’effet de wobble. Leur niveau est situé très près du sol, ce qui empêche l’oscillation de la planche. Le centre de gravité du longboardeur sur la planche se situe sous le point d’ancrage des trucks, rendant ainsi la planche bien plus stable en cas de vitesse très élevée. On privilégiera donc ce type de planche dans le cadre d’une pratique à haute vitesse.

Pour éviter le wobble, il est aussi possible d’intervenir directement sur la fermeté des trucks, en resserrant les écrous qui les fixent à la planche. Cela aura pour effet de rigidifier les éléments en caoutchouc, ce qui rendra le roulis plus difficile. En resserrant les trucks, on repousse la vitesse limite à partir de laquelle le phénomène de wobble va apparaître. Plus les trucks seront rigides, plus la planche restera stable à vitesse élevée.

Adopter la bonne position sur la planche

Il n’y a pas que la rigidité des trucks à prendre en compte pour résoudre le problème du wobble.

Il faut également tenir compte du phénomène de la répartition des masses, qui varie en fonction de la position du skateur sur la planche, et donc de son centre de gravité. En déplaçant son centre de gravité vers le bas, au plus près de la planche, le skate reste plus stable.

Il est recommandé d’adopter une position décontractée et équilibrée, de répartir son poids vers l’avant et d’éviter de pencher son corps vers l’arrière. En cas de descente avec une pente forte, mieux vaut exécuter des virages amples par des mouvements mesurés et souples.

comment éviter le wobble

Il y a donc deux solutions pour éviter le Wobble : bien resserrer les trucks et descendre son centre de gravité le plus bas possible (en position accroupie) en maintenant une position équilibrée.

Vous aimez cet article ? Notez le :
Article noté 3.9/5 avec 8 votes.
Comment éviter le wobble en skateboard ? écrit par Startin' Sport avec une note moyenne de 3.9/5 - 8 vote(s)
commentaires Facebook