Nous voilà de retour avec la série Epicly Later’d sur Eric Koston, voici les épisodes 3 et 4 tant attendus.

eric-koston-episode-3

Dans ces deux épisodes, on revient sur le départ d’Eric de H-Street et des différentes possibilités qui s’offrent à lui. Il peut partir chez 101 ou rejoindre World. Il appelle alors un certain Natas, un homme qui s’intéresse à lui depuis pas mal de temps puis décide de quitter H-Street et là, tout va changer. Il rentre chez 101, une équipe plus petite aux idées farfelues et de avec  un artwork différent de ce qu’on pouvait voir ailleurs. Eric Koston nous parle de la board de hockey. Il a voulu s’amuser et faire un truc assez violant et a continué sur sa lancée car tout ce qu’il voulait graphiquement était réalisable dans ce team. Puis, on arrive aux vidéos, notamment « Falling Down » qui a révélé Eric Koston. On peut voir qu’il rentre des tricks incroyables, certains se battraient pour savoir les rentrer entre le pop shove-it ou le kickflip de la bosse et le switch 360 flip de San Francisco. Certains lui crachaient dessus et pensaient qu’il n’avait aucun niveau derrière sa timidité, mais Eric n’en avait rien à faire, lui ce qu’il voulait c’était de rider avec ses potes. Il aura quand même fallu quelques temps pour que ses détracteurs se rendent compte de qui il était, jusqu’à l’idolâtrer.

Dans l’épisode 4, arrive l’époque de l’argent et des ennuis avec des gens de chez World qui tentent de profiter de la qualité des skateurs dont Eric faisait partie mais ils se rendent vite compte que quelque chose ne va pas et qu’il faut sortir de cette boucle avant que ça ne soit trop tard. C’est alors que les membres veulent créer leur propre team, et une fois la proposition faite personne n’a hésité. Ils étaient jeunes, sans encadrement et ont commencé à faire un peu n’importe quoi, entre les filles, la drogue et l’alcool. L’équipe était montée et elle s’appelait « Girl« , ils vivaient tous une vie rêvée pour l’époque et faisaient ce qu’ils voulaient. Le premier film de Girls a été « Goldfish« , c’était encore une vidéo qui montrait bien qu’Eric avait une capacité à rentrer tout et n’importe quoi sur des modules en tout genre et le film « Mouse » a montré aux yeux de tous que le skateboard était bel et bien le mode de vie d’Eric. Parfois, ses potes le comparaient à Charlie Chaplin pour sa capacité à jouer un rôle et il a décidé de faire lui-même un épisode en Chaplin mais qui découvre le skate. Sans compter les extraits magiques de « Chocolate Tour » dans lequel il incarne un papi en fauteuil roulant qui décide de sauter par dessus des escaliers: du pur bonheur !

Vous aimez cet article ? Notez le :
Article noté 5/5 avec 1 votes.
Epicly Later’d Eric Koston épisodes 3 et 4 écrit par Vaï Iperty avec une note moyenne de 5/5 - 1 vote(s)

commentaires Facebook