Startin’ Sport vous invite à lire l’interview d’Anaïs Caradeux, grand espoir féminin du ski freestyle. Championne de France depuis 2005, 1ère en Coupe du Monde et vainqueur de la Coupe de Cristal en 2006. Bref… une étoile montante du freestyle ! Elle répond avec plaisir et avec la plus grande sympathie à nos questions. Aller, c’est parti !

Peux-tu te présenter brièvement aux lecteurs de Startin’ Sport ?

Bonjour les lecteurs de Startin’ Sport ! Je m’appelle Anaïs Caradeux, j’ai 19 ans et je fais du Ski Freestyle.
J’habite un peu partout dans le monde selon la saison.

Quel est ton emploi du temps annuel ? Tu voyages beaucoup au rythme des saisons ?

L’hiver, je passe le plus clair de mon temps au Colorado aux États-Unis et un peu le Japon.
Je reviens en France durant l’été et l’automne pour Étudier a L’IUT d’Annecy en seconde année de TC ainsi que pour rider les glaciers.
Puis, entre temps je vais normalement en Nouvelle-Zélande afin de perfectionner mes tricks et de faire quelques compètes.
Voilà à quoi ressemble ma vie !

Parle-nous de ton année 2004 où tu as découvert le ski freestyle. Grande révélation non ?

Oui on peut dire que ça a changé ma vie.
J’ai commencé à monter tous les week-ends avec quelques amis ; au début pour les filmer, mais j’ai trouvé ça assez vite barbant donc j’ai commencé a essayer deux trois tricks.
Quelques mois après je faisais mes premiers 540 ° et 700 ° !
Puis un jour j’ai annoncé a mon père que je voulais essayer le back flip et le 900° et la tout de suite il ma trouver un coach afin de m’apprendre à sauter sans risquer de me faire mal.
Donc c’est comme ça que je suis rentrée au ski club de La Clusaz.

Quelle est ton trick de prédilection parmi tous ceux que tu sais faire !?

Je dirais 720° sur les jumps, 540° et alley oup 540° dans le Pipe même si à chaque fois j’ai super peur de le faire! Normalement je ne le sort qu’en compète !

Tu vas participer au « Chicks Do It Too », raconte-nous un peu l’histoire de ce projet. Tu as quelque chose à voir là-dedans nooooon ?

Oui ! Je suis à l’origine de cet évent.
À l’automne dernier on a appris que le Dew tour (le plus important tour dans le milieu professionnel du ski Freestyle) ne prévoyait pas d’inclure le Freestyle féminin dans leur compétition cet hiver alors qu’on avait été en démo l’année passée.

On a toutes été vraiment surprises par cette décision, car sans ça notre niveau d’exposition sur la scène internationale se réduit considérablement et met un frein à l’évolution de notre sport.
Donc je me suis dit si personne nous donne l’occasion de montrer ce que l’on est capable de faire c’est a nous de nous en donner les moyens.
Donc l’idée de cet évent est de populariser le ski Freestyle féminin ainsi que de monter une petite vidéo afin de montrer à tout le monde que l’on mérite le même traitement et respect que le Snowboard féminin.
Le « Chicks do it Too » se déroulera du 13 au 16 mars prochain à La Clusaz.
Tous ceux qui se déplaceront le 14 mars sur La Clusaz auront la chance de rencontrer et skier avec les meilleures Freestyleuses du moment.

Comment qualifierais-tu les relations avec les autres skieuses ?

On est comme une grande famille !
On se retrouve sur les évènements, on partage des apparts ensemble, on s’entraide… Même si le jour de la compétition on reste des concurrentes.
Je pense que le fait de ne pas être beaucoup à tourner sur le circuit international nous rend plus proche les unes des autres.

Tu as un beau palmarès, pourtant tu n’as que 19 ans. Mais alors… qui est ton modèle voire ta source d’inspiration ?!

Au début bien sûr que Candide Thovex fut une source d’inspiration, mais je dirais que se fut plus les gars du club avec qui je skiais tous les jours qui me motivaient à pousser mes limites.
Puis aussi un jour, j’ai lu un article de Virginie Faivre qui revenait des États-Unis où elle racontait comment elle avait commencé le ski Freestyle et c’était donnée 3 ans pour réussir.
Ça ma vraiment donner envie de m’investir à fond dans ce sport et je me suis donnée comme elle trois ans pour arriver au sommet.
Aujourd’hui j’entame ma 6ème année et enfin je suis pour la première fois invitée aux X Games (les jeux Olympique des sports extrêmes).
Après des années de travail acharné mon rêve devient finalement réalité.

Sinon je suis fan de Jolene dans Nitro Circus sur MTV
Et je rêverais de faire comme JF Cusson (premier vainqueur des X Games en Big-air) c’est-à-dire ne jamais travailler ! Après sa carrière de skieur il est devenu pro golfeur, je vais donc essayer de devenir pro en billard (mais il y a encore beaucoup de travail avant que ça n’arrive) !

Et à part le ski, tu fais quoi d’autre ??

J’étudie d’Avril a mi- juillet en TC a l’IUT d’Annecy, puis quand j’ai le temps je vais faire un peu de Wakeboard, de Surf et de Rollerblade.

Et les études alors ?????

Eh bien comme je l’ai dit plus tôt je suis en deuxième année de TC a l’IUT.
J’ai vraiment de la chance d’avoir été acceptée dans cette école car sinon je pense que j’aurais dû arrêter mes études et ça n’aurait vraiment pas été bénéfique pour mon avenir.
Car il ne faut pas oublier que le ski ne peut vous faire vivre indéfiniment, il faut penser a l’après carrière, si on n’est pas bien préparé ça peut être catastrophique.
Je vois tellement de filles qui arrêtent leurs études dans l’espoir de percer en ski et ça m’effraie pour elles, car ce n’est pas parce que nous sommes peu que c’est facile. Nous sommes peu car il est difficile d’en survivre (financièrement).
Aujourd’hui l’industrie du ski n’est pas au mieux de sa forme, il ne suffit plus d’être bonne il faut être LA MEILLEURE.

Bon, sinon tu as une p’tite anecdote à nous raconter sur toi ? Aller un p’ti truc sympa !…

Euh… oui il y a un mois je suis sortie de l’autoroute avec ma voiture (car il neigeait énormément) !
J’ai fais un vol plané sur 12m, j’ai atterris sur un sapin et été arrêtée par une grosse pierre.
J’ai eu de la chance car si cette pierre n’avait pas été là je serais tombée dans la rivière 10m plus bas.
Cette pauvre voiture avait 10 ans et pas un pock. Après seulement deux semaines avec moi elle s’est retrouvée avec une direction pliée en deux donc direction la casse, fin tragique pour cette courageuse et fidèle Ford explorer .
Je viens juste de m’acheter une Subaru Imprezia de 97 espérons que celle-ci survive plus de deux semaines avec moi !

Ouaaaw, c’est sympa ça !

Tu as envie de dire quelque chose d’autre ?? Une dédicace, un « Big Bisous » à envoyer, une petite annonce, un message à faire passer, enfin… CE QUE TU VEUX ! Fais-toi plaisir !

Je voudrais remercier mes sponsors Nordica, La Clusaz, Smith et Orage de me soutenir et de me permettre de réaliser mon rêve.
Puis un grand merci à mes parents qui me supportent tous les jours même si je suis à l’autre bout du monde.
Et enfin a mes Coachs Chouka (Antoine Rachelle) et Elana Chase merci de m’aider à repousser mes limites un peu plus tous les jours.

En tout cas, merci Anaïs d’avoir pris le temps de répondre à cette interview et saches que startin’sport a pris contact avec toi et te suivra de très très près !
A bientôt

On vous donne rendez-vous sur le site officiel d’Anaïs Caradeux.

Vous aimez cet article ? Notez le :
Article noté 5/5 avec 3 votes.
Interview Anaïs Caradeux: skieuse freestyle écrit par Vaï Iperty avec une note moyenne de 5/5 - 3 vote(s)

commentaires Facebook