Nous continuons notre série avec l’interview de Jorian Ponomareff. Il est en train de devenir le roi français du Stunt. Il a accepté de répondre à nos questions avec beaucoup de plaisir et de sympathie. Son naturel dans ses réponses est déconcertant, lisez l’histoire de Jorian à qui nous souhaitons une très grande carrière !

interview-jorian-ponomareff

Salut Jorian, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Salut, je m’appelle Jorian Ponomareff, je suis né a Montpellier le 19 mai 1987, j’ai donc 24 ans, mon enfance était plutôt normale j’ai grandi dans un petit village dans les Corbières, « Arques » où j’ai découvert à l’âge de 14 ans les joies de la moto !

Tu étais plutôt assidu en cours ou tête dans les nuages à rêver de moto ?

Heu…plutôt tête dans les nuages depuis toujours, je ne rêvais pas forcement de moto mais juste d’être dehors pour faire n’importe quoi avec mes potes!

Comment était ta passion pour la moto étant plus jeune ?

Étant plus jeune bizarrement je n’étais pourtant pas attiré par la moto, j’avais une autre passion, je faisais ce que l’on appelle aujourd’hui du « parkour » mais ça n’existait pas, on courait de partout et on sautait dans tout les sens sur les toits de mon village, donc non la passion pour la moto n’est pas arrivée très jeune !

Quel a été l’élément déclencheur, celui qui t’as fait aimer la moto ?

Sans le moindre doute : Internet ! Comme tous les jeunes, je passais mon temps à chercher des trucs insolites sur le net et je suis tombé par hasard sur des vidéos de « Stunt » d’un groupe de personnes qui justement pratiquait la discipline à seulement 45 minutes de chez moi.

J’ai tout de suite accroché à ces vidéos et immédiatement je passais mon temps après les cours à essayer de faire la même chose, je ne faisais plus que ça le matin avant de partir en cours et immédiatement à la sortie, ça ne me quittait plus !

interview-ponomareff

Tu as eu une moto à 14 ans, tu étais passionné par les deux-roues simplement ou déjà par le stunt ?

Bien en fait, cette passion pour la moto n’est pas venu étant très jeune, j’aimais comme tous les ados les deux roue mais sans plus ! J’en voulais une à mes 14 ans pour pouvoir me déplacer au village voisin et voir mes potes plus rapidement et avoir de l’indépendance, mais au final au bout de 2 ou 3 mois je n’étais sur ma moto que pour faire des acrobaties et roues arrière…

Comment ont été tes débuts ? Tu n’as pas trop « galéré » à apprendre les tricks ?

Si je pense comme tout le monde, rien n’est acquit à la base, mais le mot « galéré » n’est pas adapté, car je me suis toujours régalé à faire ça, du début à maintenant ! Mais il en faut du temps pour réussir à comprendre comment faire tout ça, c’est certain !

Tu es arrivé au stade de stunt ride professionnel, pas trop dur d’en arriver là ?

Dans le monde du « stunt » c’est très dur car nous ne sommes pas beaucoup et la discipline n’est même pas reconnue en France, nous sommes encore les vilains petits canards du monde de la moto, et seulement peu de magasines/personnes en parle, ce qui fait que c’est assez dur d’en vivre pleinement, j’espère juste que ça va continuer et surtout que cette discipline va enfin pouvoir éclater et se développer 🙂

Parles-nous un peu de ta moto…

Ma moto ? C’est une Zx6r 636 Kawasaki de 2005, enfin ce qu’il en reste ! Et oui la moto n’aime pas beaucoup la discipline car elle chute énormément, heureusement que de temps en temps je lui refais une beauté en atelier ! Mais pour moi cette moto est une des meilleures pour le stunt, car elle est assez légère et surtout réactive et donc précise, ma préférée ! Elle est bien-sur toute équipée en protections en cas de chute, elle est renforcée totalement au niveau du cadre et boucle arrière, puis plusieurs équipements sont rajoutés :

  • Un frein arrière a été rajouté à la main gauche en dessous du levier d’embrayage (un Hand brake)
  • Une grande couronne a été mise en place, une 60 dents, pour avoir plus de réactivité et aussi pour pouvoir rouler plus lentement sans caler.
  • Des Crash Cage, armatures en fer autour de la moto pour empêcher de tout casser en cas de chute.
  • Un réservoir enfoncé/moulé pour pouvoir sauter dedans, poser les pieds etc…
  • Une barre à l’arrière pour poser son pied et être mieux calé sur la roue arrière
  • La totalité de la moto est renforcée (cale pieds, châssis, bras oscillant, guidon etc…)
  • jorian-ponomareff-interview

Il y a de la concurrence dans ce milieu?

Comme dans tout les milieux oui il y en a, mais dans ce sport pour le moment, en tout cas pour moi, cela n’est pas un combat permanent, je garde en tête que ce que je fais, je le fais pour le plaisir et non pour remporter des compétitions, et la plupart des riders aujourd’hui sont comme ça…enfin je pense ! 🙂

Tu as une figure de prédilection ?

Une figure en particulier hum, en général j’aime bien tourner en rond (circle) j’aime les enchainements plutôt rapides, et tout ce qui sort du commun, pas vraiment une en tête en particulier!

 

Quel est ton plus beau souvenir en rapport avec la moto ?

Un de mes plus beau souvenir et la rencontre avec « Ac Farias » une légende dans le monde du stunt, et quand je l’ai rencontré ça a été assez fort en émotion mine de rien !
Beaucoup de supers souvenirs en fait, pas seulement un, mais mes débuts avec le Team Stunt4eveR, beaucoup de délires, mes voyages aux USA, Inde, Indonésie, toute l’Europe, la rencontre avec beaucoup de monde, pffff trop de bons souvenirs, c’est ça qui est bien 🙂 et ça ne s’arrêtera pas là !

On voit que tu mets du cœur à faire tes vidéos, elles sont impeccables ! Tu n’aurais pas une petite passion pour l’audiovisuel aussi ?

J’aime énormément la moto et j’aime autant en voir la vidéo, j’y mets vraiment du cœur et essaie de faire du mieux que je peux, je rappelle que je ne suis pas un professionnel de la vidéo, mais nous essayons (moi et mes amis) de faire du mieux possible, en repoussant toujours un peu plus les limites, je m’investis énormément dans la vidéo et j’espère que ça se voit !

Et sinon… tu as d’autres passions ?

J’aime aussi l’informatique, et tout ce qui est lié aux nouvelles technologies…mais bon ma principale passion reste la moto ! Le stunt et la vidéo sont mes principales activités !

Ta philosophie de vie semble assez sympathique, peux tu nous la décrire ?

Ce n’est pas vraiment une philosophie mais je pense un peu comme tout le monde :

Faire ce qu’il me plait !

Je pense que ce n’est pas donné à tout le monde de pouvoir faire de sa passion son métier, et c’est peut- être la meilleure chose qui peut nous arriver, donc il faut en profiter à fond, ne laisser passer aucune opportunité, toujours se donner à fond et ne jamais baisser les bras, et surtout, PROFITER ! Je suis un peu « dans mon monde » et j’en suis conscient, j’espère juste ne jamais en sortir…

interview-jorian

Un petit mot à rajouter pour les lecteurs de Startin’ Sport ?

Si vous êtes arrivés jusque la, c’est que je ne suis pas si lourd que ça ! Donc merci à vous, merci à Startin’ Sport qui comme je le découvre, est vraiment complet et intéressant, merci d’avoir pensé à moi et j’espère à bientôt pour ma prochaine vidéo !

Merci Jorian pour le temps que tu nous as consacré, tu n’es pas lourd du tout ! Et merci pour les lecteurs !

Merci à VOUS !

Vous aimez cet article ? Notez le :
Article noté 4.6/5 avec 34 votes.
Interview Jorian Ponomareff écrit par Vaï Iperty avec une note moyenne de 4.6/5 - 34 vote(s)

commentaires Facebook