La jeune windsurfeuse de 23 ans Marion Raïsi, Championne de France de Funboard l’an dernier, s’est à son tour prêtée au jeu des questions du blog Startin’Sport…en vraie passionnée de planche !


Tu as commencé le windsurf à 15 ans, qu’est ce qui t’a poussée vers ce sport ?

Mon père est un véritable passionné. Il a essayé de me faire goûter au windsurf dès mon plus jeune âge mais je n’ai jamais vraiment accroché… peut-être un petit côté rebelle, à vouloir contredire mon papa ?!

A 15 ans je me suis inscrite sur un stage de planche à voile avec ma meilleure amie, puis ça nous a plu, on est tombées sur un groupe de jeunes planchistes sympas et ça nous a motivé.

On s’est inscrites tout de suite sur les compètes en Funkids, puis je ne me suis plus arrêtée !

Tu sembles particulièrement apprécier le slalom, mais aussi la vitesse…. qu’est ce qui te plaît dans ces deux disciplines ?

Je sais pas trop… la sensation de vitesse est vraiment ennivrante ! Honnêtement, je prends autant de plaisir à naviguer en vague qu’en slalom ou en vitesse..

Par contre, je ne pourrais pas faire de compètes en vague ! Déjà je suis trop mauvaise, puis je trouve ça beaucoup plus aléatoire, entre le tirage des hits et les conditions c’est souvent injuste…

La compète en slalom et en speed, ça donne un vrai plus à la pratique de ces disciplines : ça pousse à aller encore plus loin et surtout ça permet de s’évaluer pour progresser.

Puis ça doit être dans les gênes… j’ai appris à naviguer dans le sud de la France sur l’Etang de Berre, et on baigne dans une tradition où la vitesse et le slalom sont rois : faire un gros jibe au taquet dans la meute, pousser sa Vmax à la limite de l’en avant sur un run c’est vraiment top.


Quelles sont les qualités à avoir pour être une bonne windsurfeuse ?

Aller toujours au bout, toujours plus loin, toujours à fond ! Une bonne windsurfeuse, une bonne danseuse, une bonne chanteuse ou même une bonne maman c’est simplement se donner à fond et prendre du plaisir…


Parlons tout d’abord de la vitesse… en 2006, tu décroches la seconde place aux Championnats du Monde, qu’est ce que tu as ressenti à ce moment ?

Sur ce coup là j’ai d’abord remercié Valérie d’avoir raté l’avion sur une étape ; ), puis j’étais quand même très fière… mais j’étais (et suis encore) tellement loin de Karin et Valérie que je regarde plutôt devant en pensant à ce que je dois faire pour m’améliorer !


En 2007, tu brilles en slalom : 3e aux Championnats du Monde, 8e sur l’épreuve du PWA Tour de Fuerteventura… cette polyvalence t’aide t-elle ?

Sûrement, ça aide toujours de naviguer dans différentes disciplines. Mais en slalom j’ai encore de gros progrès à faire au jibe !!! Au boulot ; )


La saison 2008 n’est pas mal non plus : 3e au Championnat du Monde de vitesse, de nouvelles places d’honneur en slalom sur le PWA Tour, et 1er titre de Championne de France ! Quel est ton meilleur souvenir ?

 Mon meilleur souvenir cette saison, c’est pendant la Coupe de France de Vitesse à Port Saint Louis.

 Sur une manche, le run était babord et très abattu, il y avait pas mal d’air et de clapot, c’était chaud.

Je me sentais super à l’aise dans ces conditions, et je suis restée 1ère pendant toute la manche… devant Valérie qui n’était pas bien loin derrière mais derrière! !!

Malheureusement la manche a été annulée car le clapot faisait que les temps étaient trop bas… en plus Pascal, mon copain, marchait bien aussi et se plaçait également à la 1ère place.

Mais c’est ça qui est bon : taquet dans le chantier !


Tu as également participé en 2008 aux tentatives de record du monde de vitesse, en windsurf, aux Saintes Maries de la Mer…Que retires tu de cette expérience ? 

C’était quelque chose d’unique ! J’ai adoré naviguer sur le canal, c’est très technique aussi mine de rien, et puis on est dans une ambiance à la fois cool et tendue, c’est très étrange.

Je remercie d’ailleurs encore énormément Christophe Simian qui m’a permise d’y participer et de battre mon propre record.


Antoine Albeau y a bien performé, en établissant un nouveau record du monde avec 49,09 Noeuds, le 5 Mars 2008 : t’as t-il donné quelques « tuyaux » ?

« Surtout ne va pas à l’eau tu vas te tuer ! » C’était vraiment chaud ce jour là… il est un des seuls au monde à être capable de naviguer aussi vite dans des conditions aussi dures.

Je n’ose même pas lui demander de tuyaux,  je connais sa réponse :  ENTRAINE-TOI, ENCORE ET ENCORE PLUS !


Entre slalom et vitesse, dans quelle discipline penses-tu avoir la meilleure marge de progression ?

 En slalom je fais encore beaucoup d’erreurs sur lesquelles je peux facilement travailler, je pense que c’est dans cette discipline que je peux progresser le plus rapidement.

En vitesse, je suis plus à l’aise sur l’eau, mais je manque pas mal d’expérience sur la gestion de course et le réglage de mon matos : mais c’est des points plus lents à faire progresser je pense…


Tu as été récemment élue vice-Présidente de l’AFF… ca doit te faire bien plaisir, on te sent trés impliquée dans la promotion de ton sport !

Je me suis surtout présentée pour donner un coup de main à l’AFF, qui avait vraiment besoin de soutien officiel. Je suis en effet très impliquée dans la promotion du windsurf en France, à l’international et d’un point de vue féminin également.

 En fait je suis passionnée par l’événementiel, et je monte d’ailleurs ma propre boîte pour en vivre… tant qu’à faire ! Je pense que le windsurf a été injustement mis de côté et à de nouveau un gros potentiel, qu’il faut développer.


Peux-tu nous parler du Championnat de France de Funboard 2009, quelles en seront les nouveautés ?

Un gros coup de boost au niveau de la comm, des partenaires et contacts médias de plus en plus nombreux, des changements sur les règles avec notamment le slalom en poule uniquement.

On fait également un gros travail avec la Fédération Française de Voile sur tout ce qui est réglement, en slalom mais aussi en vague… ca va envoyer !


J’ai lu que l’Almanarre était un de tes spots préférés, et c’est la 1ere étape du Championnat 2009 : tu devrais donc bien t’y éclater non ?

Oui c’est vrai que j’aime beaucoup naviguer à l’Almanarre, que ce soit par mistral dans le chantier ou sur le plat par vent d’Est. Je pense qu’il va y avoir du sport, car en cette saison les conditions météo sont plutôt favorables normalement ; )


 

Fanny Aubet et Ophélie Joly devraient être encore de sérieuses prétendantes chez les filles, cette concurrence doit bien te booster !

C’est clair ! Je pense que ça nous motive les unes les autres d’être autant au contact. Ce qui est sympa, c’est qu’il y a une super ambiance à terre comme sur l’eau, et ça nous fait énormément progresser !

 D’ailleurs notre ptite Fanny a pris une sérieuse avance en vague, alors il va falloir qu’on se jette un peu plus !!


Tu auras également un rôle actif dans l’organisation de la Coupe de France de Vitesse, où tu as été 2e en 2008…comment va t-elle se dérouler ?

C’est effectivement moi et mon équipe qui sommes chargés de l’organisation de cette Coupe de France.

Le grand changement, c’est qu’on va créer un village glisse sur la plage Napoléon, pour accueillir au mieux spectateurs et compétiteurs sur cette plage du bout du monde.

On met l’accent sur les jeunes également avec le Naish Speed Challenge, des rencontres avec les groupes scolaires de la ville, des initiations en char à cerf volant…

De quoi se faire encore plaisir sur une semaine de vitesse, où les meilleurs français (et suédois !) se donneront rendez-vous cette année encore.


Cette Coupe de France sera parrainée par le kitesurfeur Alex Caizergues, nouveau recordman du monde de vitesse : as-tu l’occasion d’échanger avec lui sur vos expériences ?

Bien sûr, on se croise de temps en temps, car on habite pas très loin puis nos destinations concordent assez souvent !

C’est quelqu’un qui m’impressionne beaucoup parce qu’il reste quelqu’un de très simple, et nous fait presque oublier qu’il est recordman du monde de vitesse !

J’aime beaucoup mélanger les planches et les kites… pour moi on pratique un sport dont les valeurs sont les mêmes, et c’est très enrichissant de parler des besoins de chacun,  qui sont à la fois si différents et si proches.


Quels sont tes objectifs pour 2009 ?
 

Me régaler sur l’eau, faire un max de compètes, et améliorer mes perfs de l’année passée !!


Que peux t-on te souhaiter pour la suite ?

De la chance, des bonnes rencontres, du vent, des belles nav’ au chaud…


Dernière question, que penses-tu du blog Startin’Sport ?

Très sympa ! J’aime bien le fait de mélanger différents sports, différents univers.

Et puis ça met d’autant plus le windsurf en avant qu’on est souvent oubliés des mags de sports plus généralistes ! Merci !!!

Vous aimez cet article ? Notez le :
Article noté 3/5 avec 2 votes.
Interview Marion Raïsi, Championne de France Funboard 2008 écrit par Startin' Sport avec une note moyenne de 3/5 - 2 vote(s)

commentaires Facebook