Les X-Games approchent à grands pas et il est temps pour nous de vous présenter Sophie Rodriguez. Cette snowboardeurse freestyle a accepté de répondre à notre interview avec beaucoup de sincérité et de gentillesse.

sophie-rodriguez-snowboard

Bonjour Sophie !
Nous te souhaitons la bienvenue chez Startin’ ! Tu es prête à répondre à nos questions ?

3,2,1, GO, c’est parti !!!

Alors on y va ! On va commencer par une courte biographie de toi. Racontes aux lecteurs ta jeunesse, ta ville actuelle, tes passions etc…

Je vis et j’ai grandi près de Grenoble entourée des montagnes donc faire du snow était une évidence ! En plus, j’ai toujours fait beaucoup de sports avec mes parents.

J’ai 23 ans et dans le milieu du snow et surtout du half-pipe je fais figure d’ancienne sur le circuit (ça fait à peu près 8-10 ans que je suis sur le circuit international). Snif !

J’ai fait les championnats de France de Gymnastique Rythmique (gym avec ruban, massues, ballons,…) ! Et oui, vous n’allez pas me croire mais quand j’étais jeune c’était ma deuxième passion !!!

Tu as commencé le snowboard très jeune apparemment ? Quelqu’un t’y as poussé ou s’est venu de toi ?

Oui, j’ai commencé à 6 ans avec mon père qui en faisait déjà depuis quelques années. Ensuite je me suis inscrite au club des 7 Laux et j’ai trouvé là-bas une ambiance, des copains, des coachs et un état d’esprit vraiment super. Je pense que c’est vraiment cet ensemble de choses qui m’a donné envie de continuer à haut niveau dans ce sport.

Les compétitions sont arrivées vite, à 13 ans c’est ça ? Parle-nous un peu de ce grand moment.

En fait, j’ai commencé les compétitions à l’âge de 8-9 ans. J’ai commencé par les compétitions jeunes puis régionales, nationales… J’ai évolué au fur et à mesure mais c’est vrai que c’est allé assez vite car j’ai fait ma première coupe du monde à 13 ans. J’ai de très bons souvenirs de ce moment mais je ne me rendais pas vraiment compte de l’importance de l’évènement je crois.

sophie-rodriguez

Maintenant, tu joues dans la cours des grands avec plusieurs participations aux Jeux Olympiques, aux X-Games et de très bons classements… ça te fait quoi de représenter la France à travers le monde ?

Ça fait toujours plaisir de représenter son pays et de transmettre un peu sa culture à l’étranger. C’est aussi très intéressant d’échanger avec des riders de nationalités différentes sur ce qu’il se passe dans leur pays et sur leurs coutumes.

As-tu un évènement préféré pour son style, son ambiance, ses participants … ?

J’apprécie particulièrement les X Games de Tignes car : c’est en France, du coup ce n’est pas nous qui avons le décalage horaire ! et mes proches peuvent venir m’encourager. Car il y a plein de spectateurs, ce qui est très rare en coupe du monde et en plus ils m’encouragent !! Mais surtout parce que le pipe est parfait !!

Et tu n’as jamais pensé à faire du ski ? Pourtant, on croit savoir que tu as ta troisième étoile ? 😉

J’en ai fait de 3 à 6 ans mais je crois que ça me plaisait pas plus que ça. Je voulais faire comme mon père !! Mais oui, c’est exact, j’ai ma 3ème étoile. C’était la condition que m’avait posée mon père pour avoir le droit de commencer le snow. Alors quand je l’ai eu, à 6 ans, j’ai mis les skis au placard (ils sont maintenant recouverts d’une épaisse couche de poussière !!) et j’ai appris le snow.

Pour en revenir au snow, tu as rentré un 900. Quand tu as terminé ta réception, à quoi as-tu pensé ?

J’étais super contente car c’était une preuve que je progressais et c’est toujours valorisant.

 

interview-sophie-rodriguez

 

Ton objectif c’est le 1080 !! Ça en est où ?

Oui, forcement après le 900, maintenant l’objectif c’est le 1080 ! Mais j’ai quand même d’autres choses à travailler aussi notamment l’amplitude et le grab dans mes rotations. Donc c’est sûr que j’ai très envie de faire des 1080 mais il faut que je me concentre sur d’autres choses aussi.

Ça doit être de l’entraînement, mais on sait justement que tu vas t’exercer à l’étranger. Pourquoi ?

Je vais m’entrainer principalement en Suisse (l’automne) et aux États-Unis tout simplement parce qu’il n’y a pas de pipe de qualité en France ! C’est malheureux à dire mais on ne peut pas s’entraîner dans de bonnes conditions en France. Les stations ne jouent pas le jeu et c’est vraiment dommage surtout pour les jeunes car ils n’ont du coup plus l’occasion de découvrir cette discipline.

Et tes études dans tout ça ?

Après avoir fait 3 ans à l’IUT d’Annecy en Tech de CO et une année de licence 3 en Information et Communication, je suis en Master 1 en Information et Communication à Grenoble.

Je tiens vraiment à continuer les études car ça me donnera une porte de sortie quand j’arrêterais le snow. Et puis je ne vais pas très souvent en cours alors ça va !!!

Quelle est ta figure de prédilection ?

J’aime bien mon 540 back désaxé ! Il est un peu bizarre, entre un mac twist et un 540 back, mais j’adore le faire. En plus, ça met en avant la liberté esthétique du snowboard puisque je suis la seule à le faire de cette façon.

As-tu une idole, un modèle ou une motivation particulière qui te pousse à en vouloir toujours plus ?

C’est surtout la passion du snow et l’envie de faire toujours plus, toujours mieux qui me pousse à aller de l’avant et me motive. Je n’ai pas d’objectifs particuliers que j’aimerais réaliser à tout prix avant la fin de ma carrière. Je veux juste me dépasser, me faire plaisir et faire le plein de sensations fortes !

Pour finir, as-tu un petit truc à rajouter. Ici, c’est ta partie, tu fais ce que tu veux !!!!

sophie-rodriguez-gym

La preuve en image !!! Ahahahah !!!

Merci pour cette preuve irréfutable de toi en train de faire de la gym ! Et surtout merci pour le temps que tu nous as consacré, on te souhaite bonne chance pour les futures compétitions et nous ne serons jamais bien loin derrière toi 😉

Voilà, vous découvrirez le style de Sophie lors des X Games Europe 2012, elle sera sur le pipe et elle va tout déchirer !!!

Vous aimez cet article ? Notez le :
Article noté 4.8/5 avec 4 votes.
Interview Sophie Rodriguez écrit par Vaï Iperty avec une note moyenne de 4.8/5 - 4 vote(s)

commentaires Facebook