Le blog Startin’Sport a eu le plaisir de recueillir l’interview de notre Frenchie Xavier Bertoni, vainqueur des derniers X Games en ski Freestyle, le 23 Janvier 2009.

Autant vous dire qu’on est bien contents qu’il nous ait accordé cette entrevue, on vous en fait profiter tout de suite !

 

– Xavier, qu’est ce qui t’a poussé vers le ski halfpipe ?

Depuis que je suis tout petit, je suis attiré par les sports de glisse et plus particulièrement le ski.
J’aime aussi  » m’envoyer en l’air », le half pipe est donc fait pour moi…

 Photo Guillaume Lahure, skipass.com

– Quelles sensations cette discipline te procure t-elle ?

Le pipe est une discipline assez technique : on enchaîne en général entre 5 et 7 sauts, donc on est libre de faire ce que l’on veux.
Quand on est un plein saut, on monte de plus en plus, jusqu’à 7 mètres… c’est une sensation sympa, si ça se finit sur les pieds !
Ce que j’aime dans le pipe c’est la précision, on cherche à se réceptionner de manière fluide, sans impact.

 
– Quelles sont, selon toi, les qualités à avoir pour percer en halfpipe ?

Je pense qu’il faut soit être ultra doué, ou alors vraiment bosseur…

 

– Cette saison 2009 a débuté pour toi par une victoire, le 11 Janvier, lors de la 1ère épreuve de Coupe du Monde, aux Contamines : ça t’a fait plaisir de triompher en France ?

C’est toujours bien de remporter une compète chez soi, c’est sûr.

Photo DR

A l’heure actuelle en France, il y a de plus en plus d’efforts faits pour améliorer les structures du pipe, ce qui demande énormement de savoir faire. Il faut poursuivre ces efforts…

 

– Quelques jours plus tard, le 22 Janvier, tu décroches l’or du Superpipe pour tes 1ers X Games… un rêve qui se réalise ?

Ouais un rêve c’est ça. 

C’est un énorme souvenir d’un mois aux US : training à Breck avec Kevin (Rolland, autre Français qualifié sur les X Games en halfpipe), on est a la bourre du coup on skie à fond pour être au niveau…

Le coach Greg Guenet et le manager Arnaud Peyrin nous rejoignent ensuite sur la route des X Games.

 

Photo Daylife – AP Photo 

Arrive cette semaine à Aspen, où l’on passe par toute les émotions possibles, on fait les cons pour décompresser mais petit doute pour les qualifs car il faut reussir, du coup il y a un  peu de stress et de pression.

On passe cette étape des qualifs, on se met en confiance…

Les finales arrivent, je me sens prêt, je pose mes trois runs et je l’emporte : je suis super heureux pour moi, mais triste pour Kevin qui passe à coté de sa finale malgré un super potentiel.

Photo Shay Williams

 

Et là, c’est le meillleur : voir les amis touchés et fiers de ma réussite…

 

– Lors de ces X Games, tu as notamment dominé Tanner Hall, vainqueur lors des précédentes éditions : as-tu réalisé tout de suite la portée de cette perf’ ?

J’ai mis un moment à me rendre compte, on me l’a pourtant dit des dizaines et des dizaines de fois : « putain t’as gagné les X Games ! »  (Kevin)

Tanner est un super type, un trés bon compétiteur, il veux la première place c’est sûr mais il sera toujours content si cela fait avancer le sport.
Je l’ai battu c’est vrai, mais il reste pour moi le meilleur.

 

– Début Mars, tu as également terminé 3e du halfpipe des Mondiaux 2009, remportés par Kevin Rolland…tu as savouré cette autre médaille ?

J’ai plutôt savouré la victoire de Kevin, je ne suis pas super content de moi mais je me souviens de Kev’ aux X Games, qui me disait :  » profites mon pote » là c’était son tour !

 

– Tu as finalement terminé second au général de la Coupe du Monde 2009, après une dernière épreuve à la Plagne qui ne t’a pas souri… qu’est ce qui s’est passé ? La piste ne te convenait pas ?

Une fatigue qui se fait sentir après une saison intense, fait que sur certaines compètes je ne suis pas à 100%.
Je n’étais pas super concentré sur l’ensemble de la course.

Photo Daylife-Getty Images

Ca remet vite les idées au clair une défaite, ça ne tue pas, ça rend plus fort.

 

– La concurrence de haut niveau avec Kevin doit bien te booster en compèt’ non ?

C’est clair on se booste mutuellement, on ne se met pas de bâtons dans les roues, on sait ce qu’on veux.

 

– Que penses-tu du niveau du ski Freestyle féminin ? Anais Caradeux y a réalisé de jolis perfs cette année, derrière la Suissesse Virginie Faivre…

Le niveau féminin monte de plus en plus c’est vrai. Je pense qu’elle peuvent faire bien mieux….

 

– Tu as également participé, cette année, à l’European Freeski Open et au Winter Urban Plagne : peux-tu nous en dire plus sur ces events ? Tu t’y es bien régalé ?

C’était deux events différents.

Le Freeski Open de Laax est une bonne compète, on y retrouve tout le monde, le pipe est bien et c’est super bien organisé.

Photo Christian Stadler

L’ Urban est un event plus cool, on s’amuse sur les skis, mais ca reste assez physique et les premiers ont du mérite.

On skie pendant deux jours, jusqu’à 4 heures, pour réaliser des défis : c’est un bon concept…

 

– Que te reste t-il à améliorer dans ton ski ?

Beaucoup de chose sont à améliorer pour rester au niveau, qui n’arrête pas monter.

Je dois perfectionner les doubles etc…
J’aimerais aussi être plus polyvalent et découvrir l’Alaska un jour.

 

– Après une année 2009 aussi réussie, quels vont être tes prochains challenges ? Gardes-tu la même soif de victoires après ces supers résultats ?

Je veux continuer, avoir encore des souvenirs comme cette année 2009.
Je vais, je pense, me concentrer sur les Dew Tour et les X Games.

Photo Louis Bernier

 

J’ai encore du chemin à faire, et plein de belles choses sont à venir.
Je ne m’habitue pas à faire des podiums, je deviens un compétiteur au fil de mes expériences. 

 

– Que peux t-on te souhaiter pour la suite ?

Tout ce que tu veux !

 

– Dernière question, que penses tu du blog Startin’ Sport ?

Je t’avoue que je découvre ce blog, cela me paraît intéressant.

J’y retrouve pas mal de sports que j’aime et que j’essaie de suivre !

 

Pour conclure, voici les runs de Xavier lors de la finale des X Games…A savourer !

 

Vous aimez cet article ? Notez le :
Article noté 0/5 avec 0 votes.

commentaires Facebook