Le vol en wingsuit est un sport extrême qui passionne les sportifs professionnels et les amateurs depuis quelques années maintenant mais qui reste encore en partie méconnu pour de nombreuses personnes. C’est d’ailleurs généralement à cause de cette méconnaissance que le grand public en parle comme un sport « dangereux » .

Toutefois, il faut savoir que le wingsuit n’est pas plus dangereux que d’autres activités sportives ! On vous en dit plus sur ce sport aérien de l’extrême 🙂

Le wingsuit… c’est quoi ?

combinaison-wingsuit

Le vol en wingsuit (qui signifie grosso modo « combinaison à aile » ) consiste à effectuer un saut dans le vide, depuis un aéronef (avion ou hélicoptère) ou une falaise, vêtu d’une combinaison qui gonfle pour permettre au parachutiste de réduire sa vitesse. Cette combinaison dispose d’ailes au niveau des bras et des jambes.

Le wingsuiter ressemble ainsi à un écureuil volant ! 😀

wingsuit ecureuil volant

Un sport extrême très technique

On ne pratique pas le wingsuit comme on piloterait une voiture de sport ! Le vol en wingsuit n’est généralement réservé qu’à une élite de professionnels, principalement des parachutistes et des bases jumpers.

C’est une activité sportive à hauts risques et elle doit être pratiquée consciemment et dans le respect des règles de sécurité. De nombreux wingsuiters croisent le chemin de novices voulant s’élancer d’une falaise sans avoir la moindre idée de ce qu’ils font.

⚠️ Le wingsuit n’est pas « dangereux » mais doit être pratiqué par des professionnels ! ⚠️

Une activité très populaire

Le wingsuit doit sa popularité à sa pratique différente (similaire du base jump) et à sa combinaison qui ne manque pas d’étonner. Il y a un an environ, on dénombrait pas moins de 300 personnes pratiquant le wingsuit en France, et entre 8000 et 15000 dans le monde. Le wingsuit est apparu officiellement dans les années 90 après le développement d’une aile fiable.

Evidemment, certains grands noms du parachutisme et des sports aériens en général ont servi à démocratiser le wingsuit tels que Jeb Corliss, Roberta Mancino ou encore le regretté Dean Potter.

jeb-corliss-wingsuit

Brevets de wingsuit

Envie de découvrir ce sport aérien extrême ? Vous avez déjà goûté à la chute libre, vous êtes un parachutiste professionnel et vous recherchez des sensations nouvelles ? On nous demande souvent comment il est possible de faire du wingsuit en France et s’il est possible de suivre une formation.

Selon le site internet de la Fédération Française de Parachutisme, 3 niveaux d’apprentissages sont disponibles pour pouvoir pratiquer le wingsuit :

  • débutant
  • confirmé
  • expert

Enfin, il convient de préciser que pour prétendre au niveau débutant, il est indispensable d’être en possession du brevet BPA et d’avoir un minimum de 150 sauts à son actif ! 😉

Vous aimez cet article ? Notez le :
Article noté 4.8/5 avec 12 votes.
Le wingsuit, victime de sa popularité ? écrit par Julie Pezet avec une note moyenne de 4.8/5 - 12 vote(s)

commentaires Facebook