La gendarmerie va s’équiper de voitures françaises.

La gendarmerie et la police vont rouler en Mégane RS maintenant ! Après la Subaru Impreza WR X, c’est une Mégane RS Renault qui formera la flotte automobile de la BRI (Brigade Rapide d’Intervention). C’est cette brigade qui poursuit les délinquants sur les autoroutes, il leur faut donc avoir des voitures très puissantes, à la limite d’une GT pour pouvoir intercepter ceux qui roulent en excès de vitesse, sont dangereux ou ne respectent pas les lois.

megane-rs-gendarmerie

La Mégane RS en chiffre.

Depuis quelques temps, beaucoup de Subaru sont en attente de réparation car le coût est trop élevé, donc moins de véhicules sur les routes. Au total, 70 exemplaires vont équiper la gendarmerie, à savoir qu’un véhicule c’est 30000 € !
D’un point de vue technique, plus de 250 chevaux répondront aux accélérations, il y aura un châssis Cup et des jantes en 18.
Les voitures seront équipées chez le carrossier Durisotti . Il s’occupera de mettre les stickers extérieurs, les programmes informatiques propres à la gendarmerie et à la police, les gyrophares et tout le matériel dont les autorités ont besoin.

C’est un très bon point pour Renault d’avoir été choisi par la Gendarmerie, car après analyse, il est ressorti que les véhicules équipant les forces de l’ordre obtiennent la confiance des Français. Serait-ce une possible évolution pour la marque aux losanges ?

megane-rs-gendarmerie-2

La Brigade Rapide d’Intervention.

La Brigade Rapide d’Intervention a disposé de beaucoup de véhicules avant la Mégane RS. Comme la Alpine A110 ou A310 ou d’autres modèles Renault. Beaucoup de constructeurs, notamment l’allemand BMW, Ford ou Subaru ont répondu à l’appel d’offre de la Gendarmerie Française et c’est finalement un retour aux sources avec la Renault Mégane RS.
A savoir que l’ensemble de la flotte des autorités françaises va être reconstituée avec des véhicules plus récents. Et puis… 500 de ces voitures seront équipées d’un programme, d’un robot, de caméras et de liaisons directes avec les hautes autorités pour repérer toutes les infractions au code de la route.

Autant dire, que la gendarmerie et la police vont disposer d’un arsenal technologique ultra-moderne. Alors, prudence !

Vous aimez cet article ? Notez le :
Article noté 4.8/5 avec 22 votes.
Mégane RS gendarmerie écrit par Vaï Iperty avec une note moyenne de 4.8/5 - 22 vote(s)
commentaires Facebook