Si le prix des voitures électriques devient de plus en plus raisonnable (sans pour autant atteindre un niveau accessible au plus grand nombre), il n’en est pas de même pour les motos.

En effet, si l’on prend l’exemple des véhicules Zero Motorcycle, un constructeur de motos électriques assez réputé, on se rend compte qu’il faut débourser un minimum de 17 990 euros pour obtenir un modèle neuf. De quoi refroidir les plus écologistes d’entre-nous.

Pourtant un nouveau venu sur la scène de la moto électrique, GM Racing, a lancé il y a peu sa gamme Mujoo, dont le prix, plus que raisonnable, vient narguer le service marketing de Zero.

Sans être de la même gamme, les véhicules de GM Racing, conçus en France, offrent l’avantage d’être beaucoup plus abordables que ce qu’il se fait sur le marché de la moto électrique.

Découvrir la M3000

Encore une fois, les véhicules de la gamme Mujoo sont loin de correspondre à ce que commercialise Zero Motorcycle. Ces dernières plafonnent en effet à 45 km/h ou à 90 km/h selon les modèles. Elles ciblent donc une clientèle jeune, et peuvent être conduites à partir de 14 ans, sous certaines conditions.

Les modèles peuvent être équipés de batteries au plomb ou au lithium, même si l’on trouve aujourd’hui un peu étrange de faire fonctionner un engin électrique avec une batterie au plomb en 2016.

moto-electrique-mujoo-1

Pour information, les batteries au plomb sont celles qui se retrouvent dans les véhicules à moteur thermique ordinaire. Moins performantes que des batteries Lithium-Ion, on peut cependant s’en procurer plus facilement, sur des sites de vente de batterie en ligne tels que pilesbatteries.com.

En ce qui concerne le prix, le modèle le plus dispendieux peut-être acquis pour 2 990 euros TTC, ce qui en fait une machine très abordable, surtout pour un public jeune.

L’histoire de la gamme Mujoo

Derrière GM Racing, il y a Patrice Murtas : un passionné de moto depuis son plus jeune âge. Ancien concessionnaire Ducati, ce dernier s’est inspiré de modèles existant déjà au Brésil et en Chine et les a adaptés aux normes et au marché français.

moto-electrique-mujoo-2

Avec une bonne expérience de bricoleur moto, il assure que les modèles de la gamme Mujoo sont fiables et faciles d’entretien. D’ailleurs, il précise même, dans un article publié sur avem.fr, qu’il en utilise un de façon quotidienne, et qu’il est de même pour son fils.

Le futur de GM Racing

L’objectif à court terme de la marque est de solidifier son réseau de distributeur. Patrice Murtas indique qu’il préfère passer par des revendeurs de vélos électriques plutôt que par des concessionnaires pour diffuser ses produits.

Les performances des modèles en vente vont également être améliorées : avec des modifications d’ordre mécaniques et structurelles, il affirme que ses motos pourront bientôt atteindre 110 km/h. Cela n’est pas étonnant : en effet, les fabricants de véhicules électriques en sont arrivé à un niveau de développement technologique tel qu’eux aussi se lancent dans la courses aux chevaux.

mujoo

Autre projet dans les cartons de GM Racing : la future F3000 sur laquelle le constructeur travaille actuellement. Pensée selon la même base que la M3000, cette dernière bénéficiera de roues de 12 pouces (la M3000 a des roues de 14 pouces) et d’un empattement raccourci. Un prototype devrait être prêt d’ici peu, mais monsieur Murtas reste, pour l’instant, très discret à ce niveau.

En bref, GM Racing attaque le marché des motos pour jeunes sous l’angle de l’électrique, avec un prix très attractif, ce qui lui donne de bonnes perspectives pour l’avenir.

Voilà un acteur qu’il faut surveiller, notamment au niveau de ses évolutions technologiques : en effet, on peut s’imaginer qu’après quelques années d’expériences, on pourra le voir se lancer sur le marché des gros cubes, et pourquoi pas concurrencer Zero Motorcycle.

Affaire à suivre 😉

Vous aimez cet article ? Notez le :
Article noté 4.2/5 avec 5 votes.
Une moto électrique accessible pour tous écrit par Startin' Sport avec une note moyenne de 4.2/5 - 5 vote(s)

commentaires Facebook