Deux calédoniens vont tenter de relier Paris à Nouméa en ULM. Ces deux aventuriers sont Marc Perdu et Christian Tiriault. C’est en septembre 2011 et du Bourget qu’ils décolleront pour relever ce défi que seuls des pionniers ont réalisé.

paris-noumea-ulm

Qui sont ces aviateurs ?

Marc Perdu a 46 ans, il est gynécologue-obstétricien et passionné par les sports aériens. C’est aussi un pilote confirmé d’avion et d’hélicoptère qui exerce depuis qu’il a 17 ans.
Christian Tiriault est quant à lui promoteur immobilier, il est passionné par l’ULM depuis six années et compte suivre son ami dans ce défi fou.
Tous les deux aiment les mêmes choses: partir à l’aventure, relever des défis, rencontrer de nouvelles personnes et de nouveaux horizons. Ils souhaitent accomplir ce que des pionniers du ciel ont réussi au siècle dernier.

Des pilotes confirmés.

Marc et Christian ont déjà beaucoup de kilomètres au compteur et pas mal d’heures de vol car quand ils entreprennent une balade c’est au moins le tour d’un pays entier ! Ils ont -par exemple- déjà fait deux fois le tour de France, un tour complet de l’Europe et un tour de la Calédonie, le tout en ULM. Leur engin est baptisé Spirit of Noumea et est entièrement équipé pour de longs vols.

Le Spirit of Noumea.

L’ULM dans lequel ils volent est un Dynamic WT9 qui peut atteindre 240 km/h. Ce WT9 est tiré d’une production de série de 400 exemplaires mais leur monture sera totalement équipée d’un appareillage très spécial, qui est actuellement construit en Slovaquie. Il y aura un moteur de 100 ch aux composants ultra-modernes. Des outils de sécurité optimisés: un transpondeur dernier cri, l’option pilotage automatique, un GPS, un téléphone satellite, une balise de détresse. A noter qu’au niveau de la motorisation, il s’agit du même moteur utilisé par l’aviateur Paul Klein.

Le Spirit of Noumea est capable de voler 1500 km d’une traite, son autonomie est assez importante et sera utile pour leur périple. En cas de problème sérieux, l’ULM dispose d’un parachute qui ralentira considérablement l’appareil en cas de chute.

Le défi.

C’est au mois de septembre 2011 qu’ils s’envoleront pour leur folle aventure de 22 000 kilomètres. Ils ne feront pas de vols de plus de 800 km sauf la dernière étape qui sera longue de 1500 km. Ils feront escale dans des pays différents, ils pourront ainsi rencontrer des centaines de personnes, découvrir de nouveaux paysages, de nouvelles sociétés et sortir différents après chaque étape. Ils traverseront:

  • L’Europe côté Méditerranée,
  • le Moyen-Orient,
  • l’Asie,
  • Ccontinent Australien.

Un bel hommage.

Passionnés de sports aériens, ces deux compères veulent rendre hommage aux aviateurs du siècle dernier comme Max Devé, Emile Munch ou encore Paul Klein qui a été le premier à accomplir la jonction Nouméa – Paris.

paris-noumea-en-ulm

Si ce projet vous passionne, si vous aimez vous aussi les sports aériens et plus particulièrement l’ULM, sachez qu’il est tout à fait possible de faire un vol en ULM partout en France. Si vous vivez dans le Morbihan, partez à la découverte de Brocéliande en direct du ciel. Pendant votre baptême de l’air en ULM à Ploërmel, vous découvrirez un paysage majestueux et magique. La Bretagne s’offrira à vous sous un autre angle et vous serez séduit par ce panorama unique.

Vous aimez cet article ? Notez le :
Article noté 0/5 avec 0 votes.

commentaires Facebook