A la barre d’un bateau de plaisance, vous quittez le port, fier aux commandes du navire. Ce sentiment de liberté qui vous gagne, vous le devez au précieux permis bateau. Accessibles dès 16 ans, les permis nautiques permettent de naviguer sur les eaux intérieures et/ou les océans et mers. Après une inscription préfectorale, vous passez le code, et quelques heures à la manœuvre pour valider le tout. Et vous voilà capitaine du bateau !

Mais comment choisir le bon type de permis ? Où avez-vous le droit de voguer ? Nous répondons à ces questions pour que votre envie de prendre la mer devienne plus qu’un rêve.

Au Menu :
quitter le quai du port

Les différents types de permis pour la plaisance

Pour chaque permis permettant de manœuvrer un bateau de plaisance à moteur, vous devez valider une partie théorique liée à l’apprentissage du code maritime, et une partie pratique, essentielle pour une bonne conduite sur les eaux.

En fonction de votre objectif et de vos envies, chaque permis maritime offre différentes possibilités : voguer en mer, sur les fleuves et canaux, avec ou sans limite de longueur du bateau… Voici un récapitulatif de leur champ d’action respectif.

Le permis côtier

Ce permis est le plus populaire car il permet de naviguer jusqu’à 6 milles d’un abri, avec un scooter des mers ou un bateau de moins de 20 mètres, faisant plus de 6 cv. De jour comme de nuit, ce permis vous permet de prévoir des journées entre amis ou en famille sur la côte. Comptez en moyenne 300/350€ pour ce permis !

Après plusieurs heures d’étude en salle (5h minimum), vous serez prêt pour passer le code composé de 30 questions en QCM. Vous avez droit à 4 erreurs maximum pour le valider. Pendant ces heures de cours, vous étudiez différents thèmes pour ce permis plaisance : balisage et feux, règles de barre et de route, signaux, sécurité et environnement, sauvetage en mer, radio, météo et lecture de carte, etc.

Une fois le code obtenu, vous avez 18 mois pour valider le permis avec la partie pratique. Cette dernière se déroule avec le moniteur sur un bateau-école (minimum 3h, dont 2h à la barre). Vous effectuez différentes manœuvres pour vérifier que vous êtes capable de vous lancer seul : accoster, amarrer, prendre un coffre, faire une marche arrière, etc.

Si cette formule vous convient, n’hésitez plus, et rendez-vous chez Sport Découverte pour passer le permis côtier ! Vous y trouverez plusieurs lieux pour décrocher ce permis.

Conduite bateau à moteur

Le permis hauturier

Ce permis est la version avancée du permis côtier. Le permis hauturier offre les mêmes avantages en mer et océan, mais sans limite de taille du bateau, ni de distance ! Vous êtes libre de piloter où bon vous semble, dans le respect de la réglementation bien sûr.

Pour ceux qui ont déjà passé le permis côtier, il existe l’extension hauturière. L’extension coûte moins chère qu’un permis complet hauturier, car vous avez déjà passé les bases du permis pour la plaisance. Vous validez alors la théorie avec une épreuve d’1h30 pour laquelle vous devez avoir au moins 10, avec celle de la carte (avoir au moins 7). Vous ne repassez pas d’épreuve pratique.

Si vous débutez entièrement, vous devrez passer par plusieurs heures de théorie avant la pratique, comme pour le permis côtier. Avec le permis hauturier en poche (environ 750/800€), vous pouvez vous lancer dans une traversée de l’Atlantique ou un tour du monde en bateau !

Le permis fluvial

Le permis fluvial, aussi appelé permis plaisance option eaux intérieures, ne permet pas de naviguer sur les mers et océans. Très spécifique (prévoir environ 300€ pour la formation), il offre la navigation de plaisance pour piloter en eaux intérieures, sur un bateau de moins de 20 mètres ou un VNM. Vous pouvez ainsi rejoindre les fleuves, canaux, rivières et plans d’eau fermés (lacs). De quoi le permis fluvial est-il composé  ?

  • 1 journée de théorie pour étudier le code maritime (comme pour le permis côtier) à valider avec un examen de code (QCM de 30 questions – 4 erreurs possibles) dont la validité est de 18 mois.
  • 3h30 de pratique minimum, avec des manœuvres en bateau-école pour valider cette partie (2h à la barre).

Une extension est aussi possible, la grande plaisance eaux intérieures, pour conduire sans limite de longueur du bateau (possible dès 18 ans et avec le permis fluvial en poche).

A noter : si vous possédez le permis côtier, vous ne passez que l’épreuve théorique !

permis fluvial canal du midi

Quelques cas particuliers

Le Jet Ski

Pour conduire un scooter des mers, ou tout véhicule nautique à moteur (VNM), sans encadrement par un professionnel, vous devez avoir le permis côtier ou fluvial. Pour faire une randonnée en jet ski organisée par un moniteur, ce permis n’est pas nécessaire. Si vous louez un jet ski donc, et que vous voulez piloter, il vous faut le précieux permis !

Si le jet ski est conduit en eau intérieure, il faut le permis fluvial, si c’est en mer ou sur l’océan, alors c’est le permis côtier ou hauturier. Attention, conduire sans permis est passible d’amende.

Il est toutefois possible de faire une randonnée aux côtés d’un professionnel si vous n’avez pas le permis bateau, comme nous vous l’avions déjà précisé ici.
conduire un jet ski

Les Voiliers

Le voilier est considéré dans le code maritime comme une petite embarcation, comme les planches à voile. Si le voilier ne possède aucun moteur, vous n’avez pas besoin du permis côtier, mais il faut tout de même respecter la réglementation, à savoir le marquage et le croisement, que ce soit sur mer/océan ou en eau intérieure.

Dans le cas d’un voilier avec un moteur, même auxiliaire, vous pouvez avoir besoin du permis côtier ou hauturier, selon le poids du navire et la surface de la voile. La formule de calcul est disponible sur Internet, assurez-vous de connaître les deux paramètres du bateau mentionnés plus haut !

Si votre résultat prouve que vous devez être en possession d’un permis bateau, alors vous entrez dans la réglementation des bateaux de plaisance à moteur, donc dans le cadre du permis côtier, hauturier ou fluvial.

Après obtention, louez votre bateau un peu partout en France !

Au Nord et sur la côte Atlantique

Honfleur en Normandie, La Rochelle et Royan en Charente-Maritime ; Arcachon en Gironde, Lorient en Bretagne… De la Manche à l’Atlantique, vous pouvez passer votre permis côtier ou hauturier avec le choix du roi. La location de bateau s’effectue facilement depuis la ville portuaire que vous choisissez sur Sport Découverte !

En Méditerranée

Le nautisme permet d’allier sport et loisir sur l’eau. Pour le pratiquer dans le sud de la France, vous trouvez de nombreux prestataires du Languedoc à la frontière italienne. Perpignan, Marseille, la Côte-d’Azur de Saint-Tropez à Monaco, et même la Corse, offrent la possibilité de passer son permis bateau.

La Méditerranée et la douceur de son climat sont très attractives pour les futurs capitaines. Une petite balade dans les calanques, sur une plage déserte, ou une escale sur une île au large de la côte ? Vous avez l’embarras du choix pour votre programme nautique.
bateau en Corse

Sur les fleuves et plans d’eau de France

A Lyon, vous pouvez passer votre permis fluvial ou côtier ! Sur le Rhône, vous voguez tranquillement, et profitez d’une visite intéressante et originale de la ville sur votre bateau de plaisance. N’oublions pas la capitale, Paris et la région parisienne, où vous pouvez pratiquer. Du côté de Bastille ou de Pantin par exemple, vous apprenez à tenir la barre sur la Seine ou sur un plan d’eau adapté.

Pour le permis fluvial, dédié à la navigation en eaux intérieures, n’oubliez pas que la réglementation est spécifique, et que sans le Graal nautique, vous ne pouvez pas emprunter les méandres des fleuves et canaux.

Vous voyez, avoir son permis plaisance est plutôt accessible et le choix est varié. En fonction de vos envies, vous passez le permis qui correspond, et vous serez rapidement maître à bord.

Si vous n’avez pas encore votre permis, et que vous rêvez d’une petite escapade nautique sur un ou plusieurs jours, vous avez la solution de la location de bateau avec skipper chez Sport Découverte ! Un professionnel doté du permis vous emmène en balade en bateau. Les avantages : vous vous laissez porter, et vous n’êtes pas responsable du bateau car non conducteur.

Matelots et capitaines dans l’âme, vous avez trouvé vos réponses, alors faites cap vers votre permis bateau !

Vous aimez cet article ? Notez le :
Article noté 4.8/5 avec 4 votes.
Quel permis pour louer un bateau ? écrit par Marianne Moreau avec une note moyenne de 4.8/5 - 4 vote(s)
commentaires Facebook