Par « chute libre », on entend avant tout « parachutisme ». Aujourd’hui, le parachutisme est devenu une activité à sensation, idéale pour faire le plein d’adrénaline et pour tester la chute libre à 3000 ou 4000 m d’altitude.

Ce sport qualifié d’extrême nourrit aussi l’appréhension du vide, tant le saut est incroyable lors de la virée dans le ciel. Faire de la chute libre dans tous les sens du terme, c’est avant tout ressentir des émotions inédites.

Mais alors, où et comment allez-vous sauter ? Chute libre indoor ou véritable saut en extérieur, voilà quelques pistes pour bien comprendre ce phénomène qu’est la chute libre, et vous décider !

Au sommaire de cet article :
Saut en parachute tandem

▶️ La chute libre en bref

Des prémices de l’Homme qui vole au mécanisme complet du parachute sécurisé, il a fallu plusieurs inventeurs et aventuriers pour se lancer.

Le parachutisme dans l’histoire

➡️ Tout commence en 1485 avec l’imagination débordante d’un génie italien : Léonard de Vinci.

➡️ Ce n’est qu’en octobre 1797 que le premier saut en parachute est réalisé à Paris au-dessus du parc Monceau : le parachutisme est né !

➡️ Depuis, cette discipline s’est développée avec de nombreux licenciés et curieux de découvrir les sensations de la chute libre. Même le corps militaire utilise ce sport extrême pour des opérations, depuis la deuxième guerre mondiale.

La Fédération Française de Parachutisme (FFP) accueille d’ailleurs de plus en plus d’adhérents. Novice ou confirmé, tout le monde peut l’essayer !

Des disciplines dérivées

➡️ En matière de chute libre en altitude directement inspirée du parachutisme, on retrouve le wingsuit, le vol en combinaison ailée, ou le sky surf, la chute libre sur un surf spécial. Attention, ces pratiques sont à laisser aux professionnels du parachutisme !

➡️ Une alternative au parachutisme d’altitude est née grâce aux tests de l’aéronautique. Pour s’entraîner en limitant les risques météo notamment, la première soufflerie indoor a vu le jour en Angleterre en 1871.

➡️ La soufflerie verticale ou wind tunnel, est un grand tube en verre qui permet de reproduire les effets de la chute libre. Depuis, elle est devenue une discipline à part entière avec son championnat du monde et ses adeptes sportifs.

Le vol en Wingsuit

Pour aller plus loin : les centres de chute libre indoor en France.

▶️ Chute libre en soufflerie ou en parachute ?

Pourquoi faire de la chute libre en soufflerie plutôt qu’un saut en parachute ? Voilà un petit comparatif de leurs différences, avec chacun ses avantages et ses inconvénients !

Les conditions météo

La chute libre indoor vous assure un « saut » peu importe la météo du jour. Le tube en verre n’étant pas dépendant du climat extérieur, vous êtes tranquille : à vous les sensations sans se soucier du temps !

Un saut en parachute peut être reporté ou annulé suivant les conditions météorologiques. C’est un des inconvénients d’être à l’air libre, mais le voyage vaut le détour, on vous l’assure.

Pour la météo : avantage au simulateur indoor.

Le coûts des infrastructures

Le saut en parachute mobilise un certain nombre d’infrastructures et nécessite de l’organisation :

  • Avion et pilote
  • Carburant
  • Autorisations de vol
  • Matériel de parachute et sécurité, etc.

Avec la soufflerie, l’utilisateur passe par moins d’étapes « contraignantes ». Le tube en verre peut fonctionner à tout moment, c’est un des avantages majeurs d’une soufflerie.

Comptez 250€ en moyenne pour un saut en parachute, contre 60€ environ pour une séance de chute libre indoor. Souvent, la session fait 1 minute pour ressentir toute l’intensité de la chute libre pendant un véritable saut. Finalement, vous êtes dans deux dimensions différentes, pour un rendu similaire !

Soufflerie en extérieur

Pour le prix et les coûts d’exploitation : avantage à la chute libre indoor.

Le panorama

Indéniablement, on fait un saut en parachute pour la sensation de chute libre mais aussi pour admirer les paysages incroyables observés depuis cette altitude. L’émotion ressentie est tout simplement magique.

Vous n’aurez pas cela en soufflerie, puisque l’idée principale est de reproduire les effets, mais sans vous faire grimper dans le ciel. Alors optez pour un saut en parachute tandem si c’est le panorama qui vous intéresse !

Pour le panorama : avantage au saut en parachute.

L’accessibilité

Le saut en parachute n’est pas pour tout le monde. Souvent à partir de 12 ans voire 15 ans, il faut aussi avoir un certificat médical pour tenter l’expérience. Également, le poids peut être un frein, il s’agit de ne pas dépasser les 90-100 kg en général, suivant la corpulence.

Avec la soufflerie, les enfants peuvent voler, c’est intéressant, mais attention tout de même aux contre-indications car il y en a !

L’exemple majeur est la luxation d’épaule : si vous avez subi dans le passé ce type de désagrément, il est possible que l’accès à la chute libre en soufflerie vous soit refusée. Ce n’est pas parce que vous êtes à l’intérieur que l’on peut tout faire et n’importe comment 😉

Enfin, les possibilités de figures et de défis sont plus impressionnants quand on fait une chute libre outdoor, mais ne vous méprenez pas, la chute libre indoor a ses adeptes et ses champions !

Chute Libre en Intérieur

Pour l’accessibilité et les contre-indications : match nul entre les deux disciplines.

▶️ Pourquoi se lancer dans le vide ?

Affronter sa peur et prendre confiance

On l’a dit, le saut en parachute c’est pas pour les trouillards ! Une montée à 3000 ou 4000 m d’altitude, puis un largage en règle dans le ciel, tout le monde n’est pas candidat, et pourtant…

Passé le côté administratif, si vous êtes apte à sauter, vous êtes en sécurité avec le moniteur qui saute en tandem avec vous. C’est l’occasion de se dépasser, de sortir du quotidien et de vivre l’inoubliable.

Vous vous armez en quelque sorte pour réussir vos défis personnels et relever la tête. Pour le vol, baissez-la quand même, ce sera plus facile pour profiter des paysages !

S’offrir quelques minutes de grand frisson

En plus de l’adrénaline qui est à son maximum pendant la chute libre, vous êtes en sécurité. Non, votre vie ne défile pas devant vos yeux, vous êtes assuré de rejoindre la terre ferme – en entier 😉 – très vite !

Finalement, vous vous offrez un très cadeau avec un saut en parachute : vous faites le grand huit des émotions en vous faisant une petite (ou une grande) frayeur sur le moment – c’est humain 🙂 – mais rapidement, vous êtes bluffé par le panorama d’exception qui vous est donné de voir. Ouvrez grand les yeux !

Parachute descente Sous Voile

On se met au sport dans un environnement incroyable

Les bonnes résolutions sont toujours possibles, à tout moment de l’année ! Et on le sait, le sport est presque indispensable si l’on veut garder la forme. Et oui, le parachutisme reste un sport avant tout. Si si…

Beaucoup de muscles sont mis en action, et surtout les bras, c’est parfait pour tonifier tout ça 😉 ! Finalement, on pratique le sport de manière insolite, en profitant des avantages qu’offre le ciel. Dernier atout : qui dit « sport » dit « réduction du stress » et harmonie de l’esprit ! ❤️

▶️ Où pratiquer la chute libre ?

Un grand saut en Île-de-France et dans le Nord

Vous aurez du mal à trouver des spots de parachutisme à Paris et en île-de-France. En revanche, tout près de Paris, vous pouvez profiter d’un saut mémorable à moins de deux heures de la capitale.

Du côté d’Amiens ou de Péronne dans la Somme, vous pouvez faire une chute libre aux portes de la ville Lumière. Dans un cadre verdoyant non loin de Paris et jusqu’à Lille, vous faites le plein d’adrénaline !

Si vous préférez tenter le simulateur, essayez donc la soufflerie à Paris. Vous ferez déjà un premier plein de sensations.

On s’envole dans le Centre de la France

A chaque région ses endroits pour sauter en parachute. Dans le Loiret près d’Orléans, vous trouverez un spot apprécié des amateurs comme des passionnés.

En descendant un peu en Bourgogne, vous pouvez aller à Chéu près d’Auxerre, ou encore près de Nevers dans la Nièvre. Ces spots de la Fédération Française de Parachutisme (FFP) sont des valeurs sûres !

Grand frisson dans le sud de la France

En partant  vers l’arrière-pays de la région PACA dans les Hautes-Alpes, ne manquez pas Gap pour les paysages de montagne incroyables. « Spot 3 étoiles » par excellence, il est idéal pour tout type de niveau avec plusieurs centres présents.

On vous l’accorde, on est plus dans le Sud-Ouest que dans le Sud pur : du côté de Narbonne, le sud de Toulouse ou de Carcassonne, vous trouverez des lieux pour sauter en parachute.

En partant vers la Côte d’Azur : Avignon, le Var, ou encore proche d’Aix-en-Provence, votre rendez-vous adrénaline vous attend ! Plusieurs lieux sont possibles dans le Sud, il suffit de cibler celui dont le panorama ou le prix est le plus attractif 👍

Saut en parachute en montagne

On n’oublie pas l’Ouest et l’Est

♦ On prend l’air à l’Ouest

Sur la façade atlantique et la Manche, de la Normandie à l’Aquitaine en passant par les Pyrénées, vous pouvez admirer la beauté de la côte en altitude.

Le Havre, figure de la Normandie, est un grand centre pour vous recevoir. Plus bas dans les Pays de la Loire, Saumur dans la Vallée de la Loire saura vous ravir avec les nombreux châteaux et vignobles de la région.

Niort, La Roche-sur-Yon ou Royan en Charente-Maritime en Poitou-Charentes, Vannes en Bretagne… Autant de lieux prêts pour le grand saut avec vous !

En Aquitaine, vous pouvez vous rendre à la pointe girondine et à Arcachon, ou encore près de Pau dans les Pyrénées. Suivant le panorama et votre temps de route, vous choisissez !

♦ Adrénaline dans le Grand Est

Si vous habitez ou que vous vous rendez dans l’Est, vous pouvez aller à Strasbourg ou Colmar en Alsace, Brienne-le-Château dans l’Aube pour la forêt d’Orient, les Vosges pour admirer les montagnes…

En descendant près de Besançon dans le Doubs, vous pouvez aussi vous lancer dans l’aventure aérienne. N’oubliez pas qu’en tant que novice, pour bien débuter dans le parachutisme, il faut être en bonne condition physique (certificat médical) et commencer avec un saut en tandem.

Certains sauts se font en ouverture automatique, avec un moniteur à proximité. Libre à vous de choisir le type de saut, mais nous conseillons tout de même la présence du moniteur en tandem dans un premier temps !

Saut en parachute en tandem

▶️ Chute libre à 100%, mais deux disciplines à part

On peut bien évidemment faire un parallèle entre le saut en parachute et le simulateur en soufflerie, mais ces deux disciplines sont bien différentes. Certes, le ressenti de la chute libre est présent dans les deux, mais les conditions de pratique, elles, sont assez distinctes.
Devenues deux activités bien séparées, avec des sportifs de haut niveau dans les deux, c’est à vous de décider vers laquelle vous tourner. Souvent, on peut dire que la soufflerie indoor est un bon début avant un vrai saut en parachute ! Dans tous les cas, l’expérience s’annonce pleine de surprises. Prêt au largage ? 😉

Vous aimez cet article ? Notez le :
Article noté 4.7/5 avec 3 votes.
Pourquoi faire de la chute libre ? écrit par Marianne Moreau avec une note moyenne de 4.7/5 - 3 vote(s)
commentaires Facebook