Dernier gros défi de l’équipe Rip Curl : faire du surf sur un mascaret ! C’est pas la même chose qu’un tsunami mais ça peut y être apparenté, c’est vraiment un trip particulier comme vous le diront les surfeurs pros de la team.

surf-sur-mascaret

Le mascaret

Ce mascaret s’est formé à Sumatra, il s’appelle le « Bono » et était vraiment spécial avec des vagues de plus de deux mètres. En fait, il s’agit d’une surélévation du niveau de l’eau dans un fleuve suite à l’onde qui déclenche la marée montante.  La vague va à contre-courant et varie en fonction de la largeur du lit, de la surface du sable en profondeur et du débit de l’eau. C’est un phénomène habituel en Indonésie, en Chine et sur l’Amazone. Ces vagues ont donc fait le bonheur des surfeurs et des locaux qui ont pu admirer les riders. La différence avec un tsunami c’est que les vagues cassent et forment des tubes, lors d’un tsunami la vague avance en prenant de l’ampleur sans jamais rouler et casser.

Le trip

La team Rip Curl était présente et à l’annonce de ce superbe mascaret, les riders ont pris la route pour affronter les vagues d’eau boueuse et se taper un bon délire. L’équipe était composée de

Pour eux, réaliser un trip de la sorte est une expérience merveilleuse, pour Curren c’était même l’aventure la plus étonnante de toute sa carrière. Cette vidéo de surf sur un mascaret reste un souvenir unique d’autant plus que tous les moyens ont été déployés: hélicoptère, jet-ski, zodiac et du super matériel de prise de vue. C’est sur qu’un ride de plus de 35 minutes ne peut que rester gravé dans la mémoire de ceux qui ont eu la chance d’y arriver.

Vous aimez cet article ? Notez le :
Article noté 5/5 avec 1 votes.
Surf sur un mascaret écrit par Vaï Iperty avec une note moyenne de 5/5 - 1 vote(s)

commentaires Facebook