C’est en regardant un reportage sur l’autogyre alors qu’il est hospitalisé en 2010, que Norman Surplus décide qu’il apprendra à piloter un de ces engins, s’il se sort de son cancer,

Au cours de sa formation, il se rend compte qu’aucun pilote de gyrocoptère n’a jamais fait le tour du monde. Il se lance alors le pari fou d’être le premier.

A 40 ans, définitivement guéri, il décide d’entamer son voyage, le « Global journey« , afin de récolter de l’argent pour Bowel Cancer UK.

le tour du monde en gyrocoptere Norman Surplus

Le voyage :

Il part en Mars 2010, pour un voyage qui devait initialement durer 4 mois. Mais tout ne s’est pas passé comme il l’avait prévu et il durera finalement 5 ans.

Après un crash en Thaïlande qui l’a immobilisé quelques mois, des feux de forêt, des tempêtes géantes, des atterrissages in-extremis, son appareil finit par être immobilisé au Japon pendant 3 ans, les autorisations de traverser le détroit de Bering venant de Russie n’étant jamais arrivées.

Son Gyro, surnommé Roxy, sera donc acheminé aux Etats-Unis par avion, d’où il repartira afin de traverser l’Atlantique Nord avant de rentrer en Irlande.

Il avouera lors d’une interview que c’était comme si tout son voyage n’avait été qu’un entrainement pour cette traversée, mais aussi de s’être senti très seul devant ces paysages, suspendu dans son engin sans cockpit.

Mais le jeu en valait la chandelle puisqu’il deviendra aussi le premier homme à avoir traversé l’Atlantique Nord en autogyre.

L’itinéraire :

Europe

  • Irlande du Nord
  • Angleterre
  • France
  • Italie
  • Grèce
le tour du monde en gyrocoptere norman surplus Irlande

Irlande

Afrique et Moyen-Orient

  • Égypte
  • Arabie Saoudite
  • Qatar
  • Emirats Arabes Unis
  • Sultanat d’Oman
  • Pakistan
le tour du monde en gyrocoptere norman surplus ravitaillement en Arabie Saoudite

Arabie Saoudite

Asie

  • Inde
  • Bangladesh
  • Birmanie
  • Thaïlande
  • Malaisie
  • Japon
  • Philippines
le tour du monde en gyrocoptere norman surplus Thaïlande

Thaïlande

le tour du monde en gyrocoptere norman surplus au Khuala lumpur

Khuala Lumpur – Malaisie

le tour du monde en gyrocoptere norman surplus aux Philippines

Philippines

le tour du monde en gyrocoptere norman surplus Okinawa

Okinawa – Japon

Amérique

  • USA
  • Canada
le tour du monde en gyrocoptere norman surplus a Glen falls

Glen Falls – USA

le tour du monde en gyrocoptere norman surplus a Devil Towers

Devil Towers – USA

le tour du monde en gyrocoptere norman surplus Yellowstone

Yellowstone – USA

Reste du monde et retour en Europe

  • Islande
  • Groenland
  • Îles Féroé
  • Écosse
  • Irlande du Nord
le tour du monde en gyrocoptere norman surplus au Groenland

Groenland

le tour du monde en gyrocoptere depart de narsuarsuaq

Narsuarsuaq – Groenland

le tour du monde en gyrocoptere norman surplus arrivée en Irlande du Nord

Arrivée en Irlande du Nord

Le Global Journey en chiffres :

  • 5 ans
  • 43 000 km
  • 26 pays
  • vitesse moyenne : 128 km/h
  • vitesse max : 160 km/h

le tour du monde en gyrocoptere norman surplus itinéraire

Roxy : un AutoGyro MT-03 à Rotax 914

  • 115 cc
  • autonomie : 3 heures, 7h30 avec les réservoirs additionnels

le tour du monde en gyrocoptere norman surplus Roxy en Italie

Maintenant qu’il est rentré, Norman Surplus va écrire un livre sur son tour du monde mais précise que si Vladimir Poutine se décide à lui autoriser la traversée, il est prêt à repartir pour faire le tour du monde qu’il avait initialement imaginé.

Si vous aussi vous voulez tenter l’aventure, réservez vite votre baptême chez Sport Découverte 😉

Je réserve mon baptême en gyrocoptère

Sources :

Vous aimez cet article ? Notez le :
Article noté 5/5 avec 3 votes.
Le tour du monde en gyrocoptère écrit par Cynthia Gontier avec une note moyenne de 5/5 - 3 vote(s)

commentaires Facebook